Articles

,

Les Styles de Danse Hip Hop

Ce qu’on appelle généralement “le Hip Hop” en danse est plus diversifié que l’on pense.

Le “Hip Hop” est une grande famille qui regroupe pleins de façons de danser.

Le terme “la danse Hip Hop” peut être mal interprété. Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas une danse unique en Hip Hop. Cet art est tellement plus riche que ça ! Il existe plusieurs styles de danse Hip Hop.

En fait c’est comme si on disait qu’un bboy dansait pareil qu’un locker

 

styles-de-danse-hip-hop

Je parle chinois ?

Pour prendre une autre comparaison qui te parlera sûrement mieux : c’est comme dans le Rap. Il existe plusieurs variantes, plusieurs sonorités différentes, autant dans les instrus, les thèmes abordés par le rappeur que sa façon de poser sa voix. Et bien en danse Hip Hop c’est la même chose. Il existe différents styles qui ont chacun des codes spécifiques.

Mais je comprends que ce soit compliqué, surtout pour les débutants, de reconnaître tous les différents styles de danse Hip Hop.

 

On va t’aider en te répertoriant tous les styles de danse reconnus comme faisant partie de la culture Hip Hop et en t’expliquant d’où ils viennent et comment les reconnaître facilement !

 

Quels sont les styles de danse Hip Hop ?

 

On commence par la première des danses considérés comme Hip Hop

 

Le Break/ B-boying :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-break-dance-style

  • Histoire :

breakbeat = le moment dans une musique où on entend seulement la basse, la batterie et la guitare.

Durant les block parties, c’est sur cette partie de la musique que les bboys s’amusaient le plus. Les DJ ont donc trouvé des techniques pour faire durer le breakbeat plus longtemps. D’où le nom “breaking” = danser sur le break de la musique.

Le Break est ainsi né durant les années 1970 dans le Bronx à New York. Il prend naissance en même temps que les autres arts de la culture Hip Hop (DJing, MCing et Graffiti).

Clique ici si tu veux en apprendre plus sur l’Histoire du Break.

 

  • Spécificité :

Le b-boying se pratique essentiellement au sol, à l’inverse des autres danses Hip Hop.

C’est une danse acrobatique qui mêle force et souplesse.

 

  • Les mouvements de base :

le top rock : le danseur se prépare à aller au sol en faisant des pas debout. Certains de ces pas sont empruntés de la gestuelle des boxeurs ou de pas de danses latines.

le up rock : autre façon pour le danseur de préparer sa descente au sol. C’est une simulation de gestes de combat : coups, esquives, parades. Ca crée du jeu dans le battle.

le foot work : le danseur est au sol et joue en se déplaçant et en changeant ses appuis de mains, genoux et pieds.

les phases (ou power moves) : mouvements physiques et acrobatiques. Ce sont principalement des tours sur la tête, le dos, les mains. Le danseur travaille sur la précision, la vitesse, les directions et l’énergie des phases.

les freezes : arrêt dans l’enchaînement des mouvements pour surprendre le spectateur. C’est souvent le moment où tu regardes le bboy et tu te dis “wtf comment il fait ça avec son corps ? Et comment il peut être en équilibre seulement sur son petit doigt ???”

 

  • Danseurs à retenir :

Bboy Mounir, Lilou, Hong10, Junior, Pocket, Ronnie… Il y en a trop ! Impossible de tous les citer.

Certains font aussi parti de crew comme le Vagabond Crew ou The Floorrioz.

 

 

Le Locking / Lock :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-locking-style

  • Histoire :

to lock = verrouiller.

Le Locking est une danse debout d’inspiration funk. Elle est née dans les années 1960 dans un club de Los Angeles par Don Campbell.

Clique ici si tu veux en apprendre plus sur l’Histoire du Locking.

 

  • Spécificité :

C’est une danse festive qui se caractérise par des mouvements fluides et arrondis, très funky associés à des arrêts pour surprendre le spectateur.

 

  • Les mouvements de base :

le pointing : consiste à tendre les bras et pointer du doigt vers une direction

le rolling : rotation des poignets

le clapping : clapper les mains entre elles, ou même sur le sol

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Don Campbell, The Lockers

New School française : Manu et Loic, P Lock, Candyman, Zid, Willow, Funky J

 

 

Le Popping / Pop :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-popping-style

  • Histoire :

to pop = éclater (comme le pop corn !)

Danse debout faisant parti des funk styles comme le Lock. Elle est née dans les années 1970 en Californie.

 

  • Spécificité :

La technique de cette danse est de contracter puis relâcher ses muscles le plus vite possible. Cela donne un effet de pop, d’éclatement, de pulsions.

 

  • En battle le popping peut prendre plusieurs formes :

le waving ou smurf : le danseur s’applique à faire des mouvements d’ondulations et de vagues qui se transmettent d’une partie du corps à l’autre. T’as l’impression qu’une vague d’énergie se déplace dans le corps.

le robot : imitation des mouvements mécaniques d’un robot. Le danseur isole chaque partie de son corps et décompose chaque mouvement pour rendre cet effet robotique.

le sliding : déplacements sous forme de glissades au sol où le danseur alterne différents appuis (notamment les demi-pointes et talons). Cela donne l’illusion que le danseur glisse sur le sol comme sur de la glace ou en apesanteur. Un pas très connu de sliding est le fameux moonwalk (marche sur la lune, l’apesanteur, la gravité, tu commences à visualiser !)

le tetris ou tutting : le danseur dessine avec ses bras, ses doigts ou ses jambes des formes angulaires, ce qui crée un jeu de lignes.

le boogaloo : le danseur travaille sur des mouvements fluides, donnant un effet de pantin désarticulé.

le slow motion : effet visuel et musical où le danseur ralentit ses mouvements pour donner l’effet qu’il bouge au ra…….len…….ti.

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Electric Boogaloos

New School à l’étranger : Lia Kim, King Tutat
Nos français : Bruce Ykanji, Nelson, Salah, Sadeck, Marie Poppins

 

 

Le Hip Hop New Style :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-hip-hop-new-style

  • Histoire :

Cette danse prend plusieurs noms : Hip Hop New Style / New School / Freestyle.

Elle est née dans les années 1990 avec le changement de sonorités, plus électroniques, des musiques.

C’est surement l’image que les gens ont le plus facilement en tête, avec le breakdance, quand on leur dit “danse Hip Hop”. C’est celle la plus mise en avant ces dernières années.

 

  • Spécificité :

Danse métissée qui s’inspire autant des autres styles de Hip Hop que d’autres styles de danse qui ne font pas parti de la famille Hip Hop. Ce style laisse au danseur la liberté dans son interprétation.

 

  • Les mouvements de base :

Il n’existe pas de mouvements spécifiques à cette danse. Pour faire court, le but c’est : innover, trouver de nouvelles façons de bouger, être en accord avec la musique, créer son propre style.

 

  • Danseurs à retenir :

Les Twins, Physs, Kefton, Ice.e, Waydi, Boubou, Skitzo, Diablo

 

La House Dance :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-house-style

  • Histoire :

La House Dance est apparue dans les années 1970-1980 au cœur des clubs de Chicago et New York.

Cette danse prend ses influences de plusieurs styles : claquettes, danses latines, africaines et même disco.

 

  • Spécificité :

La spécificité de cette danse vient de sa musique. La prise du temps se fait en l’air et non au sol. Cette différence rythmique crée une danse fluide, légère, qui joue sur les appuis plus aériens et sautés.

 

  • Les mouvements de base :

le jacking : impulsion qui se répercute sur le buste (s’inspire du jouet “Jack in the box” où un clown jaillit d’une boîte)

les talon-pointe : jeu d’appuis

les rebonds : en House le danseur ne s’arrête jamais de rebondir, autant avec son buste, qu’avec des petits sauts sur le sol

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Brian Footwork Green, Marjory Smarth, Ejoe Wilson

Nos français : Mamson, Yugson, Babson, Kapela (issus des groupes Wanted Posse et Serial Stepperz), Didier Firmin

 

 

Le Krump / Krumping :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-krump-style

  • Histoire :

Krump = kingdom radically uplifted mighty praise. Difficile à traduire en français, (“éloge puissant d’un royaume radicalement élevé”) mais on comprend tout de suite que cet art prend sa source dans un truc mystique.

Le Krump est apparu dans les ghettos de Los Angeles au début des années 1990.

Il descend du “clowning”, le fait de se déguiser en clown et de danser pour divertir les enfants durant leurs goûters d’anniversaire. La concurrence était tellement rude, que c’est par le battle que les danseurs gagnaient leur place. (Dure dure la vie de clown…)

Le Krump s’est ensuite répandu comme moyen d’échapper à la vie des gangs en relâchant cette rage d’une façon non violente.

 

  • Spécificité :

C’est une danse énergique qui a un rôle d’exutoire.  Elle a un côté très spirituel et voire même animal. D’ailleurs plusieurs danseurs de Krump portent des noms d’animaux, rien d’anodin.

Elle prend ainsi forme par des mouvements rapides, secs, forts, qui résonnent.

 

  • Danseurs à retenir :

Américains : Tommy the Clown (inventeur du clowning), Tight Eyez et Big Mijo (créateurs du Krump), le groupe The KrumpKings, Miss Prissy, Lil C

Nos français : Grichka, Alexandre Cyborg, Wolf

 

 

Le Voguing / Waacking :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-voguing-style

  • Histoire :

voguing = nom inspiré du magazine de mode Vogue

Cette danse est né dans les boîtes gays des communautés afro-américaines et latinos de Los Angeles et New York pendant les années 1980.

 

  • Spécificité :

Le Voguing s’inspire des défilés de mode. Les danseurs jouent sur les attitudes et les poses extravagantes comme s’ils défilaient sur un podium. Il y a également une féminité affirmée dans les mouvements, que le danseur soit femme ou homme.

 

  • Les mouvements de base :

le wacking : jouer sur les attitudes comme les mannequins ou les actrices

le punking : mouvements de bras très rapides autour de la tête

les poses extravagantes : debout comme au sol, le danseur “tape la pose”

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Archie Burnett, Willi Ninja

New School : Aya Sato et Bambi, Ibuki

 

 


Tu sais tout sur les différents styles de danse Hip Hop !

Tu n’as plus le droit de te tromper entre le Locking et le Popping, ni de croire que la danse Hip Hop se réduit au Break.

Notre culture est riche !

Il existe forcément un style de danse Hip Hop qui va te plaire !

Ce sera plus clair pour toi quand tu regarderas un battle ou quand tu voudras t’inscrire à un cours de danse Hip Hop !

 

 

Dis nous en commentaire quel est ton style de danse Hip Hop préféré !