Articles

,

Comment créer une chorégraphie en 6 étapes

En danse Hip Hop tu as deux manières de danser :

  • l’Improvisation ou Freestyle : tu mets une musique et tu danses dessus sans avoir rien prévu à l’avance. Tu improvises sur le moment en fonction de ce que la musique t’inspire. Tu crées en direct et tu ne pourras jamais refaire le même passage.
  • la Chorégraphie : tu prends le temps de créer un enchaînement de mouvements qui ont du sens entre eux, qui sont liés et qui ont un ordre précis. Tu crées en connaissant la musique et en voulant donner du sens à ta danse.

Tu as compris, tu ne travailles pas de la même manière quand tu fais du freestyle ou quand tu fais une chorégraphie.

Créer une chorégraphie peut faire peur quand tu es débutant mais ce n’est pas si compliqué que ça !

Je t’ai choisi 6 étapes que je suis moi-même quand je veux créer une chorégraphie.

C’est parti, tu n’as qu’à suivre le guide !

 

Etape 1 : Trouve ta musique et écoute la BEAUCOUP

comment-creer-choregraphie-6-etapes-trouve-ta-musique-ecoute-la-beaucoup

Pour créer ta chorégraphie, tu vas avoir besoin d’une musique.

Va sur youtube, spotify ou soundcloud et choisis une musique qui te plaît.

(Soundcloud est un bon endroit pour trouver des musiques originales car tu as accès aux créations de DJ et beatmakers. Certaines musiques sont libres de droit donc c’est pratique si tu veux faire des vidéos de danse sans avoir de problème de droit d’auteur).

Pour faire ton choix, prend une musique où tu entends plusieurs sonorités et rythmes différents, pour être sûr de travailler ta musicalité et créer une chorégraphie de ouf !

 

Une fois que tu as ta musique, écoute la en boucle !!

Ne l’écoute pas seulement passivement. Prend le temps de bien l’écouter, de l’étudier en faisant attention aux détails et aux différents sons qui la composent. (Je t’explique ça en détail ici : comment améliorer simplement ta musicalité).

Découvre des sons subtils que personne n’entend et qui vont rendre ta choré encore plus cool si tu danses dessus.

Danse dans ta tête. Visualise quel pas tu pourrais faire sur ce rythme de batterie ou sur les lyrics.

A force de l’avoir écouté, choisis sur quelle partie tu veux danser; si tu veux danser sur la musique en entier ou si seulement la partie de 1:32 à 2:56 t’intéresse.

Et si tu as besoin, coupe la musique avant de commencer à créer ta chorégraphie. Ce sera plus simple pour retrouver le bon moment de la musique, sans avoir à remettre à 1:32 à chaque fois.

 

Etape 2 : Prend de l’inspiration

comment-creer-choregraphie-6-etapes-prend-inspiration

Ce n’est pas vraiment une étape à faire JUSTE avant de créer ta chorégraphie mais plutôt une habitude à prendre dans ta vie.

Avant de commencer à créer ta chorégraphie, tu n’as rien. La page est blanche pour l’instant mais c’est à toi de la remplir de ce que tu veux.

Le monde offre une infinité de possibilité d’inspiration pour tes mouvements, il suffit de faire un peu plus attention à ce qui t’entoure.

 

Les chorégraphies des autres danseurs peuvent être une bonne source d’inspiration.

C’est un classique surtout quand on est débutant de s’inspirer des créations des autres chorégraphes, mais je ne pense pas que ce soit la meilleure des manières pour créer TA chorégraphie. C’est bien de s’inspirer de ce que les autres danseurs font mais le problème est que c’est leur création et pas la tienne.

Créer une chorégraphie est un moyen de raconter ton histoire. Pourquoi aller chercher de l’inspiration chez les autres alors que le plus simple est de s’inspirer de ce qui t’entoure et de ce que tu aimes TOI.

 

La meilleure source d’inspiration reste donc : tout ce qui t’entoure !

 

  • Tout ce qui touche au mouvement :

–  une danse Hip Hop : par exemple, tu es spécialisé en Popping mais tu peux t’inspirer d’une figure de Break pour un passage au sol.

–  une autre danse qui ne fait pas parti de la famille Hip Hop : la salsa, le classique, le jazz, la capoeira, les claquettes, le cirque, etc.

–  un sport : karate, basketball, gymnastique, boxe, football, etc. D’un coup tu peux faire un switch au milieu de ta chorégraphie pour rajouter de l’humour.

 

  • Les autres arts :

–  Films, mangas, dessins animés, séries, livres, BD, comics, jeux vidéos, peintures, statues, opéra, théâtre, etc.

 

  • La nature :

–  Les animaux : tu peux prendre inspiration sur leur façon de bouger, de se déplacer. Certains danseurs ont même un nom d’animal car ils ont une façon particulière de danser, comme Skorpion, appelé comme ça car il place son pied proche de sa tête comme la queue d’un scorpion.

–  les éléments : comme l’eau, le feu ou le vent. Tu peux t’en inspirer pour créer un atmosphère à ta danse. Par exemple, tu peux vouloir représenter l’eau par des mouvements fluides qui ne s’arrêtent jamais, avec la bonne musique le résultat peut être dingue.

 

  • Les relations humaines :

–  l’amour, l’amitié, la naissance, la mort, etc. Tu peux t’inspirer de ce que tu vois dans les films ou dans les livres, tout comme de ta propre vie. Chaque moment de ta vie est une source d’inspiration pour ta danse.

–  la psychologie : la folie, la joie, la peur, le stress, l’arrogance, la cupidité, etc, etc. Les humains ont assez de pêchés et travers pour créer des chorégraphies à l’infini !

 

  • Des domaines qui n’ont rien à voir avec la danse :

–  l’histoire, la philosophie, la spiritualité, les mathématiques, l’électricité, etc.

 

Bref, tu l’auras compris, TOUT peut être une source d’inspiration. Tu crées ce que tu veux.

Je te vois déjà me dire “mais moi je veux juste danser sans réfléchir à tout ça”. Pas de problème, tu peux très bien créer une chorégraphie sans but précis et juste faire des mouvements parce que tu as envie de faire tel ou tel pas de danse.

Juste, si tu es en manque d’inspiration, tu peux toujours te raccrocher à tout ce que j’ai cité au-dessus.
Ca rajoutera une touche personnelle à ta chorégraphie.

 

Etape 3 : Improvise

comment-creer-choregraphie-6-etapes-improvise

 

Avant de te concentrer sur la création de ta chorégraphie, prend le temps de faire un petit freestyle ou deux sur ta musique pour te l’approprier.

Met ta musique et improvise dessus sans te mettre aucune contrainte.

Ressens la musique et essaye de repérer les sons qui t’inspirent pour mettre tes mouvements dessus.

Fais le autant de fois que tu le souhaites.

Tu ne vas pas forcément utiliser les même mouvements dans ta choré, la plupart tu ne vas même pas t’en souvenir.

Le but est de laisser ton corps répondre à la musique et de te détendre. Si tu te mets à l’esprit qu’il faut tel pas de danse à ce moment là, ta danse va être trop rigide et ta chorégraphie manquera de groove.

Et tu passeras peut-être à côté de sons de la musique sans les entendre alors qu’ils sont intéressants à choper pour créer ta chorégraphie dessus.

C’est pourquoi, une petite session de freestyle est de rigueur avant de commencer le gros travail !

Joue avec la musique, laisse ton corps groover. Vois comme ton corps suis la musique naturellement et garde ce groove pour créer ta chorégraphie.

A force d’improviser, des pas de danse vont te venir à l’esprit et tu peux les garder en tête pour créer ta choré après.

Ta chorégraphie paraîtra plus naturelle si tu procèdes comme ça.

 

Etape 4 : Assemble tes mouvements

comment-creer-choregraphie-6-etapes-assemble-tes-mouvements

 

Avant d’arriver à une chorégraphie complète, ça va ressembler à rien, tu tu vas avoir des bouts de chorégraphie par ci par là qu’il va falloir assembler pour créer une choré cohérente.

Laisse la musique tourner pendant que tu essayes des mouvements dessus.

Ca te permet de vraiment absorber la musique jusqu’à la connaître par coeur et tu accordes tes mouvements sur la musique.

Tu dois partir de la musique et non pas de tes pas de danse. Si tu t’obstines à vouloir faire coller un pas de danse à la musique, ta chorégraphie sera en décalage avec la musique. Et tu peux avoir une chorégraphie qui déchire, si elle ne colle pas avec le son, elle n’a aucun intérêt.

Alors que si tu pars de la musique et que tu crées des mouvements petit à petit AVEC la musique, ta chorégraphie va déchirer quoi qu’il arrive !

Tu peux faire une chorégraphie pas terrible, si elle va parfaitement avec la musique, YOU WIN !

La musicalité gagne sur la technique sorry…

 

Tu n’es pas obligé de créer ta chorégraphie dans l’ordre.

Tu peux avoir une idée sur les 5 premières secondes puis sur les 8 temps au milieu de la musique.

Créer une chorégraphie c’est comme un grand puzzle, tu as des pièces étalées sur toute la table et en les assemblant ensemble ça te crée une photo de chatons complète.

Compose les moments qui te viennent plus facilement et assemble tout ça après.

Ne néglige pas les moments plus lents de la musique. Ta chorégraphie doit déchirer, autant sur les gros sons de batteries que sur ce petit interlude calme.

 

Tente des mouvements que tu n’as jamais fait avant.

La création d’une chorégraphie est le bon moment pour s’essayer à des mouvements que l’on ne maîtrise pas bien.

Essaye ce tour ou cette figure au sol que tu as vu hier et que tu as envie d’essayer.

Créer une chorégraphie c’est fun donc fais toi plaisir, essaye des trucs.

Si tu sens que tu répètes trop souvent les mêmes mouvements et que tu n’as pas d’inspiration aujourd’hui, souviens-toi que tu peux toujours compter sur la règle des Niveaux / Directions / Energies. Je t’explique mieux ce que c’est ici : Comment devenir meilleur en Freestyle.

Le but est de jouer sur ces 3 points pour être sur de ne pas créer une chorégraphie trop répétitive et fade.

 

Etape 5 : Nettoie tes mouvements

comment-creer-choregraphie-6-etapes-nettoie-tes-mouvements

 

Une fois que tu as ta chorégraphie complète, c’est le moment de nettoyer tes mouvements.

Nettoyer tes mouvements veut dire travailler sur leur précision. (Si tu pensais qu’on allait les nettoyer avec du savon tu t’es trompé…)

Tu as fini de composer ta chorégraphie donc tu peux maintenant te concentrer sur les détails.

Revois chaque mouvement en faisant attention à la précision de tes gestes.

C’est à ce moment que ton miroir devient important ! Il n’y a que comme ça que tu peux voir ce que donne tes mouvements et les corriger si il y a besoin.

Tout doit être clean : la tenue de tes doigts, la position de ton visage, ton regard, tes pieds. Tout compte au niveau du rendu final de ta chorégraphie.

Et ne fais pas tes mouvements à moitié. Si as décidé de faire un saut au milieu de ta choré, saute le plus haut possible. Si tu fais une vague, le passage des doigts, par le bras, le coude, jusqu’à l’épaule doit être parfait.

Il ne faut jamais négliger les détails qui font toute la différence.

 

Répète ta chorégraphie encore et encore jusqu’à ce que ton esprit et ton corps la connaisse par coeur.

La répétition fait parti du travail du danseur. Le seul moyen de rendre tes mouvements naturels est de les répéter beaucoup, énormément, à la folie.

 

Etape 6 : Fais toi plaisir sur l’interprétation

comment-creer-choregraphie-6-etapes-fais-toi-plaisir-interpretation

 

A cette étape, tu as une chorégraphie complète et tes mouvements sont propres, mais où est la vie de ta danse ? Où est le fun ?

C’est le moment de travailler ton interprétation ! Toi, autant que ton public (si tu montres ta chorégraphie à des gens) doivent ressentir quelque chose quand tu danses.

Pour créer une chorégraphie à s’en hérisser les poils, deux points sont importants.

 

Joue sur les énergies.

La musique possède déjà des changements d’énergie que tu peux reprendre.

C’est pour ça que je te dis de toujours commencer par la musique. Si tu la suis, ta danse va naturellement changer d’énergie au bon moment.

Tu ne veux pas créer une chorégraphie plate qui manque de vie.

Pour cela, tu dois jouer sur les énergies en passant d’un mouvement fluide à un mouvement sec, d’un mouvement rapide à un mouvement lent.

En faisant ça, tu es sûr de créer une chorégraphie intéressante à regarder.

 

Tu peux être qui tu veux quand tu danses.

On l’a déjà vu quand on voulait devenir plus confiant quand on danse, mais il est toujours bon de se le rappeler.

Le plus dur au moment final est de savoir comment interpréter cette chorégraphie que tu as mis si longtemps à créer.

C’est le moment le plus délicat mais finalement c’est celui où tu es le plus libre de faire ce que tu veux. Tu choisis d’être qui tu veux et tu n’as plus qu’à t’amuser avec ta chorégraphie. Ne jamais oublier que la danse c’est d’abord pour t’amuser !

Si tu interprètes un personnage comme un ninja, une princesse ou un astronaute, fais le à fond.

Et ne néglige pas ton regard et visage ! Ne passe pas toute ta chorégraphie à fixer le sol, cela ferait perdre tout l’intérêt de ta chorégraphie. Ce serait dommage de gâcher ton travail pour quelque chose de simple.

Garde la tête haute et pose ton regard. Si tu es à l’aise, n’hésite pas à faire des mimiques avec ton visage : sourire, fermer les yeux, avoir l’air sérieux, etc.

Ca prend du temps mais à force de t’entraîner, tu vas devenir plus à l’aise et l’interprétation sera une étape fun à faire.

 

 


A toi de jouer maintenant, crée nous une chorégraphie de dingue !

Créer de bonnes chorégraphies demandent de l’entraînement. Ce ne sera jamais parfait du premier coup.

Tu peux toujours améliorer ta chorégraphie quand tu vois que certaines parties ne fonctionnent pas ensemble ou ne te plaisent pas.

Une bonne façon de prendre du recul sur ton travail est de te filmer quand tu finis ta choré et de la regarder quelques jours plus tard pour voir ce qui va ou ne va pas.

Mais ne te prend pas trop la tête, ta chorégraphie ne sera jamais parfaite.

Un moment tu dois te dire que ta chorégraphie est TERMINEE. Tu feras mieux sur la prochaine de toute façon !

Tu peux déjà être fier de ce que tu as créé !

 

 

Chacun a sa propre façon de faire, dis nous en commentaire comment tu crées tes chorégraphies !

 

,

Comment apprendre à danser chez toi

On n’a pas toujours les moyens de participer à un cours de danse, pour différentes raisons :

  • Tu n’as aucun cours de danse Hip Hop près de chez toi
  • Les cours de danse à côté de chez toi ne te conviennent pas
  • Tu n’as pas assez d’argent pour les payer
  • Tu n’as pas le temps en ce moment d’aller à un cours de danse régulièrement
  • Tu ne te sens pas à l’aise d’assister à un cours alors que tu débutes
  • Tu veux essayer la danse Hip Hop chez toi avant d’investir dans des cours

La vie de danseur n’est pas toujours facile…

 

“Mais comment faire si je ne peux pas prendre de cours ? C’est le seul moyen d’apprendre à danser, non ?”

Moi non plus je ne peux pas me payer des cours de danse régulièrement. J’essaye de me rendre à des cours ou workshops de temps en temps pour continuer d’apprendre d’autres professeurs, mais je ne peux pas toujours le faire.

J’ai donc dû trouver d’autres moyens pour continuer à m’entraîner.

J’ai une bonne nouvelle : ce n’est pas parce que tu ne peux pas te rendre à un cours ou un workshop, que tu ne peux pas danser et continuer à t’entraîner pour devenir un meilleur danseur !

Tu peux t’entraîner chez toi !

On va voir comment le faire facilement et efficacement.

 

La différence entre apprendre chez toi et en cours

Il y a des bons et des mauvais côtés dans les deux façons d’apprendre.

Chez toi :

POUR

Tu peux t’entraîner quand tu veux

Tu apprends ce que tu veux

Tu apprends à ton rythme

Tu es à l’aise

CONTRE

Tu n’as parfois pas la motivation pour t’entraîner car tu es seul et chez toi tu n’as pas de professeur pour te pousser

Tu n’as pas de professeur pour te corriger 

En cours :

POUR

Ça t’oblige à t’entraîner

Tu te fais corriger par ton professeur

Tu as des amis de danse

Tu as accès à une vraie salle de danse

CONTRE

Tu es obligé de t’entraîner à une certaine heure et un certain endroit

Tu es obligé de suivre la façon dont ton professeur a décidé de faire le cours

 

 

Comment bien t’entraîner chez toi

T’entraîner chez toi est nécessaire si tu veux devenir un meilleur danseur. Même si tu vas à ton cours de danse une fois par semaine, cela ne sera pas assez pour te faire progresser aussi bien que si tu t’entraînes chez toi à côté.

Que tu n’aies jamais pris de cours ou que tu veuilles t’entraîner chez toi en complément de tes cours, il faut que tu apprennes à bien t’entraîner chez toi. 

Le seul moyen de devenir un bon danseur est de répéter, encore et encore les mêmes mouvements jusqu’à ce que cela devienne naturel et pour ça faut bosser et s’entraîner le plus souvent possible.

Le problème quand on s’entraîne à la maison est que l’on ne sait pas par où commencer, on n’a pas de place pour danser, on ne sait pas comment organiser sa séance de danse…

Mais ça c’est fini ! Je t’explique tout pour que tu t’entraînes comme un pro, de chez toi !

 

Décide quel style de danse Hip Hop tu veux apprendre

comment-apprendre-a-danser-chez-toi-definis-quel-style-danse-hip-hop-tu-veux-apprendre

C’est une étape que tu peux passer si tu prends déjà des cours et que tu sais quel style de danse tu préfères en Hip Hop.

Mais c’est toujours bon de s’entraîner dans d’autres styles de danse que ton style de prédilection donc reste avec nous quand même !

New Style ? Break ? Voguing ? Popping ? Il y a tellement de choix que tu ne sais pas lequel choisir !

 

  • Réfléchis à ce que tu aimerais apprendre

Le but d’apprendre à danser est quand même d’apprendre quelque chose qui te plaît !

Prend donc quelques minutes pour réfléchir à quel style de danse te tente le plus.

Pars de tes envies, de tes préférences pour ensuite faire ton choix.

Tu veux apprendre une danse acrobatique ? Le Break est là pour toi.

Tu aimes la musique Funk ? Alors le Locking ou le Popping semblent être fait pour toi.

Tu aimes la House et les musiques Clubbing ? Pas besoin de réfléchir plus longtemps, la House Dance t’appelle.

Tu aimes le freestyle ? Le New Style peut être intéressant pour toi.

Il existe forcément un style de danse Hip Hop qui te correspond ! Tu es obligé de trouver ton bonheur dans tout ça.

 

  • Fais quelques recherches sur les danses

C’est toujours compliqué d’arriver à comprendre un style de danse quand on ne l’a jamais pratiqué et que personne ne nous l’a jamais expliqué.

Le meilleur moyen d’y voir plus clair est de faire quelques recherches rapides.

Pour t’aider à faire ton choix, renseigne-toi sur chaque style de danse Hip Hop pour comprendre leur spécificité.

Va faire un petit voyage dans le passé par ici pour comprendre les origines de chaque danse Hip Hop. Ça te donnera une idée encore plus claire de chaque

Renseigne-toi sur les pas de base de chaque style de danse, quel style de musique leur est approprié, etc. De cette manière, tu pourras mieux visualiser chaque danse et tu pourras enfin faire ton choix !

 

Entraîne-toi dans une pièce où tu as de l’espace

comment-apprendre-a-danser-chez-toi-entraine-toi-ou-tu-as-de-l'espace

On a rarement une salle de danse avec un beau parquet et de beaux miroirs chez soi. Il faut donc se débrouiller avec ce qu’on a.

  • Trouve une pièce où tu peux danser.

Il faut que tu trouves une pièce où tu peux danser avec le plus d’espace possible sans gêner le reste de ta famille.

A toi de voir, que ce soit ta chambre, le salon, le garage. Fais en fonction de ce que tu as chez toi.

N’hésite pas faire de la place en poussant les meubles pour ne pas te cogner.
Il faut que tu aies le plus de place possible pour être libre de faire de grands mouvements.

Il te faut aussi un espace où tu ne gènes personne car tu vas devoir mettre de la musique assez fort.
Ta mère en aura vite marre de ta musique qui va se répéter en boucle pendant que tu apprends une chorégraphie… Pour éviter tout conflit familial, mets toi dans une pièce où tu gènes le moins possible.

Et si tu fais du Break, il te faut beaucoup d’espace et il te faut également un sol où tu peux te jeter par terre sans te faire trop mal. Achète des genouillères, et même un tapis pour éviter de te blesser pendant tes entraînements.

 

  • Investis dans un miroir.

Le miroir va devenir ton meilleur ami. C’est avec lui que tu vas passer tout ton temps pendant tes séances de danse.

Choisis en un assez grand pour que tu puisses te voir en entier dedans.

Il est là pour t’aider et te guider. Sans lui, tu n’as aucun moyen de savoir ce que rendent tes mouvements.

Il saura te dire avec tact quand tes mouvements sont moches et qu’il faut que tu répètes encore !

Il aura par contre moins de tact quand il te fera comprendre que tu as pris quelques kilos… Mais il ne fait ça que pour ton bien.

 

Programme tes entraînements de danse

comment-apprendre-à-danser-chez-toi-programme-tes-entraînements-de-danse

La difficulté quand tu apprends à danser chez toi est que tu procrastines ! Tu peux le faire quand tu veux donc tu dis “j’ai le temps je le ferai ce soir” et arrivé le soir… “oh j’ai la flemme, je le ferai demain” et ainsi de suite !

Pour éviter ça, il faut que tu programmes tes séances de danse.

 

  • Programme quel jour tu décides de t’entraîner, pendant combien de temps et combien de fois par semaine.

Le meilleur moyen de progresser est d’être organisé.

Si tu veux devenir un meilleur danseur, il faut que tu te mettes quelques règles à respecter.

Si tu décides de t’entraîner deux fois par semaine par exemple. Marque sur ton emploi du temps : 1h de séance de danse le mercredi et 1h30 de danse le samedi.

Fais en fonction de ton propre emploi du temps. Si tu peux t’entraîner plus de deux fois, fais le. Entraîne-toi le plus souvent possible car devenir un meilleur danseur demande du temps et beaucoup d’entraînements.

Même s’entraîner 10 minutes par jour en revoyant les bases est très bien et tu progresses !

C’est pour ça qu’il faut que tu apprennes à danser chez toi. Tu peux t’entraîner bien plus dur et plus souvent qu’en allant à un cours.

Quand tu as fais ton programme, tu dois t’y tenir !

Courage ! On est là pour toi, si tu as besoin de soutien la famille Danse Hip Hop sera là pour te soutenir.

 

  • Programme le déroulé de ta séance de danse.

Avant de commencer ton entraînement de danse, tu dois déjà savoir ce que tu vas travailler.

Ton professeur sait ce qu’il va te faire travailler avant qu’il te donne cours, que cela soit pendant ton cours de danse ou même à l’école.
Et bien, tu dois devenir ton propre professeur.

Fais toi une liste des choses à travailler durant ta séance du jour.

Par exemple, 10 minutes d’échauffement / 20 minutes pour revoir les bases en Popping / 30 minutes création de chorégraphie / 15 minutes étirements.

Ou, 10 minutes échauffement / 10 minutes revoir la chorégraphie vue en cours / 10 minutes de freestyle / 15 minutes étirements.

Ou, 10 minutes échauffement / 30 minutes pour enfin réussir ce power moves en Break / 20 minutes étirements.

Bref, c’est à toi de décider en fonction de ce que tu veux travailler. Tu es chez toi donc tu es libre de travailler ce que tu veux ! Tu peux même essayer des pas de danse que tu n’as jamais eu le courage d’essayer en cours de danse. Fais toi plaisir !

Tu as bien sûr le droit de changer d’avis et avoir envie de ne faire que du freestyle aujourd’hui parce que tu te sens inspiré, mais tu vas voir que c’est plus facile de programmer tes séances, sinon tu seras perdu, tu ne sauras pas quoi faire et tu abandonneras au bout de 10 minutes.

 

Prend des cours vidéo

comment-apprendre-a-danser-chez-toi-prend-des-cours-vidéo

Ah internet… quelle création magique ! Tu peux trouver tout ce que tu veux facilement, de chez toi et très souvent gratuitement !

Tu veux apprendre à cuisiner des lasagnes ? Il te suffit de taper “recette lasagnes” sur google et tu as accès à une infinité de recettes de lasagnes. Avant tu aurais dû acheter un livre de cuisine et tu n’aurais eu accès qu’à une seule recette.

Internet a révolutionné le monde et notre façon d’apprendre.

Tu peux autant apprendre à cuisiner qu’apprendre à danser !

C’est désormais possible de prendre un cours de danse de chez toi, avec un professeur qui n’habite même pas dans le même pays que toi, à un prix réduit.

Et tu as accès à ce cours à l’infini ! Tu peux revoir la vidéo autant de fois que tu le souhaites, mettre pause, faire plus attention aux détails de mouvements du professeur.

C’est une bonne façon d’avoir un cours structuré, si tu as du mal à planifier toi-même ta séance de danse.

Que ce soit pour apprendre des techniques ou des chorégraphies, internet regorge de cours de danse en vidéo.

Bien sûr, certains sont de meilleurs qualité que d’autres mais c’est ça internet; une bibliothèque géante dans lequel tu dois faire ton tri.

Pour le Break je te conseille : VincaniTV.

Pour les danses debout je te conseille : Steezy.

Par contre les deux sont en anglais, désolé il n’y a pas encore de bon contenu en français.

Mais on va changer ça ! Nos cours de danse en vidéo arrivent bientôt ! (Chut je ne t’ai rien dit…)

 


Tu as désormais tous les outils pour commencer à apprendre à danser chez toi !

Tu n’as plus aucune excuse pour ne pas commencer à apprendre à danser, ni pour ne pas t’entraîner plus souvent !

Les excuses “je n’ai pas accès à un cours de danse”, “je n’ai pas d’argent”, “je n’ai pas le temps” et j’en passe, ne font plus partie de ton vocabulaire.

Tu aimes danser n’est-ce pas ? Sinon tu ne serais pas là à lire cet article. Et bien, danse !

Fais de l’espace dans ton salon, programme toi une séance de 30 minutes, mets la musique à fond et c’est parti !

 

N’hésite pas à nous dire en commentaire comment tu fais pour danser chez toi. Alors quelle pièce de ta maison tu as transformé en salle de danse ?

 

Commencer la danse Hip Hop

Tu souhaites commencer la danse Hip Hop mais tu ne sais pas par où commencer ?
Tu es au bon endroit !

Vu que tu commences à peine, je comprends que tu aies plusieurs questions en tête : suis-je trop jeune pour commencer ? Suis-je trop vieux pour commencer ? Où puis-je prendre des cours alors qu’il n’y en a pas à côté de chez moi ? Est-ce que la danse Hip Hop va vraiment me plaire ? Est-ce que je peux commencer en ayant des problèmes de dos ?

Bref, commencer une nouvelle activité est toujours un pas important qui peut faire peur.

Pas de soucis, on t’explique tout ici ! Tu vas enfin avoir les réponses à toutes tes questions !

 

Personnellement, j’ai commencé la danse très tôt, en prenant des cours de classique. Ce n’était pas vraiment des cours de danse, mais plutôt des cours d’éveil. Ensuite j’ai continué avec de la GRS, de la gymnastique, du modern’ jazz jusqu’à découvrir le Hip Hop à l’âge de 13 ans.

J’ai commencé sans y connaître grand chose. L’association qui proposait des cours de modern’ jazz permettait aussi de s’inscrire à des cours de Hip Hop donc j’ai voulu essayer.

J’ai tout de suite adoré. Je comprenais qu’il existait plusieurs styles de danse dans ce que l’on appelle familièrement “le Hip Hop”, j’apprenais des pas de danse stylés, je prenais confiance en m’habituant à rentrer dans le cypher, j’appréciais de plus en plus danser en freestyle, etc.

Maintenant, j’ai créé un site qui parle de la danse Hip Hop, qui l’aurait cru !

 

J’aime cette danse car elle apporte une liberté, amène une mise en danger et te permet de toujours te mettre au défi, autant avec toi-même qu’avec les autres danseurs. C’est ça qui me plaît dans cette danse, il y a une énergie et une mentalité particulière.

Et surtout, c’est ouvert à tous.

 

C’est ce qu’on va voir dans cet article !

 

 

Pourquoi commencer à danser ?

commencer-la-danse-hip-hop-pourquoi-commencer-a-danser

 

C’est fun

Le but premier de danser est de s’amuser !

La danse est un art complet qui te permet de te défouler, de jouer, créer des chorés marrantes avec tes potes. C’est un grand terrain de jeu où très peu de règles s’appliquent.
Le but du jeu : explorer, tester des trucs, rigoler. Plutôt cool comme programme quand même.

 

Bien sûr, danser demande aussi des entraînements réguliers et ce n’est pas toujours fun !

Surtout quand tu commences, il te faut un temps d’adaptation pour devenir à l’aise et apprécier danser avec les autres.
Au bout de quelques mois, tu te seras habitué et ce sera vraiment un plaisir de danser.

 

Tu prends soin de ton corps

Danser est un bon moyen de faire des exercices physiques.

Tu te dépenses beaucoup quand tu danses.

Ton corps devient plus musclé et moins gras car la danse fait travailler tes muscles, ton cardio et tu deviens plus souple.
Et si tu rajoutes des séances de musculation en plus de tes cours de danse, alors tu vas vraiment être en pleine forme et tu vas sentir que tu es en bonne santé !

 

Tu prends soin autant de ton corps que ton esprit.

Cet art mélange l’artistique et le sport, ce qui te fait travailler autant ton corps que ton cerveau !

Tu deviens de plus en plus à l’aise avec ton corps en travaillant sur ta coordination, ta musicalité et ton sens du rythme.

Et ta mémoire va également grandir ! Tu vas voir que devoir se souvenir de 10 minutes de chorégraphie va te faire avoir une mémoire d’éléphant.

 

Tu prends confiance en toi

Danser te permet de prendre confiance en toi sur pleins de points ! Je t’en ai choisi trois pour que tu comprennes à quel point la danse c’est génial !

 

Tu vois que tu t’améliores.

C’est normal d’être nul quand tu débutes. Il faut bien commencer quelque part et tu ne peux que t’améliorer donc autant s’y mettre dès maintenant.

C’est normal que tu n’aies pas le niveau des danseurs du Juste Debout ou du Red Bull BC One, cela fait des années qu’ils s’entraînent pour faire parti des meilleurs ! Tu peux très bien danser sans avoir pour ambition d’être parmi les meilleurs, et de toute façon tout le monde ne peut pas atteindre ce niveau.

Mais à force de t’entraîner tu vas voir à quel point ça fait plaisir de voir que tes efforts paient.

Quand tu réussis enfin à maîtriser ce mouvement qui t’a demandé 3 semaines d’entraînement intense ! Tu es heureux et fier de toi pour l’avoir accompli.

La danse t’apprends la discipline, la patience et te fais comprendre que tu peux tout réussir si tu t’investis.

 

Tu apprends à aimer ton corps.

En tant que danseur, tu travailles constamment avec tout ton corps. Ça devient normal de se rouler par terre, des poses marrantes et de prendre soin de ton corps car c’est ton instrument de travail.

Tu prends conscience que ton corps de danseur est précieux et tu commences donc à le chérir et l’aimer !

En plus, un danseur s’entraîne toujours avec un miroir ce qui te fais prendre du recul sur ton corps, ta posture, tes gestes, tes mouvements.

Tu es face à ton reflet à chaque entraînement donc à force de voir ta grosse tête tu vas commencer à l’aimer comme elle est !

 

Tu fais moins attention au regard des autres.

A force de danser devant des gens lors de tes cours, pendant des freestyle ou même sur scène, tu ne feras plus attention au regard des autres.

Au début ça fait peur et tu ne veux pas te lancer de peur d’être ridicule. Au fur et à mesure, tu prends confiance et tu deviens de plus en plus à l’aise pour danser sans crainte devant les autres.

Ca se fait crescendo donc c’est normal si au début tu ne te sens pas très à l’aise. Tu commences par danser devant tes amis du cours de danse, puis tu te lances dans le cypher, jusqu’au jour où tu te retrouves sur scène.

Danser est aussi un bon moyen pour apprendre à ne pas te prendre au sérieux. Tu apprends à jouer avec ton corps et jouer avec le public. Ça devient un jeu comme un acteur.

 

Tu rencontres des gens

Danser te permet de te faire un cercle d’amis plus grand avec des gens qui partagent une passion commune.

 

Quand tu as entre 5 ans et 25 ans environ : on se fait des amis facilement.

Tu passes la majeure partie de ton temps à l’école. C’est à cet endroit que tu te fais la plupart de tes amis.

Faire une activité extra-scolaire te permet de te faire d’autres amis avec qui tu partages des moments différents. En prenant des cours de danse Hip Hop, tu rencontres pleins de copains qui, comme toi, aiment danser.

Donc va vite t’inscrire à des cours de danse pour rencontrer pleins de potes !

 

A 40 ans, c’est différent.

On ne se fait plus d’amis aussi facilement qu’à 16 ans quand on rencontrait de nouvelles personnes en permanence : à l’école, au sport après les cours, en colonie, en vacances, etc.
Les gens qui nous entourent sont nos collègues, nos amis d’enfance ou des “connaissances”.

Un bon moyen de toujours agrandir son cercle d’amis est de prendre des cours de danse Hip Hop ! Il existe des cours pour adulte dans tous les styles de danse Hip Hop, donc aucune excuse pour ne pas s’y mettre.

 

Ça te fait sortir de chez toi.

Si tu aimes vraiment la danse, tu vas commencer à aller à des événements en plus de tes cours de danse et tu vas pouvoir rencontrer encore plus de personnes qui partagent la même passion que toi.

Tu peux même rencontrer des personnes du monde entier ! La danse est une langue internationale et il existe des danseurs de Hip Hop en Chine, au Brésil, au Maroc ou en Espagne !

Faire de la danse te permet de rencontrer pleins de gens qui sont complètements différents de toi mais avec qui pourtant tu partages la même passion ! Pleins de merveilleuses rencontres en perspective.

 

Si après tous ces bienfaits, tu ne veux toujours pas commencer à danser alors je ne comprends pas !

Si tu veux encore plus de raisons de commencer à danser, on t’en a choisi 6 qui te donneront envie de commencer à danser dès aujourd’hui !

 

 

“Suis-je trop jeune ou trop vieux pour commencer la danse Hip Hop ?”

commencer-la-danse-hip-hop-trop-jeune-trop-vieux-pour-commencer-la-danse-hip-hop

Tu peux commencer n’importe quel style de danse Hip Hop quand tu veux !

On a déjà vu qu’il n’y a pas d’âge pour commencer la danse Hip Hop. Que tu aies 10 ans, 23 ans ou 45 ans, tu peux commencer à danser !

On s’imagine que la danse est réservée aux “jeunes” et qu’à 25 ans on est déjà trop vieux pour commencer… Et bien non ! Il faut s’enlever cette idée stupide de la tête.

Bien sûr, ce n’est pas pareil de commencer à danser à 14 ans et à 40 ans. Ton corps et ton cerveau n’ont pas les même capacités d’apprentissage mais tu peux commencer à tout âge.

 

Commencer à danser quand on est jeune (entre 5 et 25 ans)

(On est encore jeune à 30 ans et même à 40 ans en vérité, mais pour commencer à danser c’est tard donc j’ai préféré mettre dans les “vieux” sorry.)

Je suis toujours étonné d’entendre des jeunes demander : “j’ai 22 ans, est-ce que c’est trop tard pour commencer à danser ?” Mais bien sûr que non ! Si tu penses qu’à 22 ans tu es déjà trop vieux pour commencer une activité artistique… qu’est-ce qu’on va faire de toi !

De 5 à 25 ans environ, tu peux commencer à danser sans problème, ton corps et ton cerveau sont encore en bonne santé et peuvent apprendre de nouvelles choses sans grande difficulté.

Ton corps est plein d’énergie, tu peux bouger des heures sans être fatigué, tu peux manger des gâteaux toute la journée sans prendre 1 gramme, ton cerveau bout et apprend rapidement.

A part si tu as des problèmes de santé, alors c’est à toi de voir avec ton médecin si tu peux pratiquer une activité physique, sinon tu peux te lancer dès aujourd’hui !

 

Commencer à danser quand on est vieux (entre 25 et 70 ans)

Bon je répète, je ne pense pas qu’on soit vieux à 32 ans hein ! Mais pour commencer la danse c’est tard.

C’est tard mais pas impossible !

A partir d’un moment, notre corps perd de l’énergie, il devient plus fatigué, plus fragile, notre cerveau est plus lent, etc. Bref, on vieillit ! C’est normal on ne peut y échapper.

Commencer une activité comme la danse peut donc être assez compliqué, on se demande est-ce que c’est encore possible pour moi ? Et bien oui mais il ne faut pas s’attendre à avoir les mêmes résultats qu’un adolescent de 17 ans.

Je t’encourage à t’inscrire à un cours de danse, même juste au moins pour t’amuser ! Ce n’est pas parce que tu as 35 ans que tu n’as plus le droit de faire une activité personnelle qui t’apporte du bonheur.

Et l’excuse “j’ai pas le temps, je travaille et je dois m’occuper des enfants le soir” n’est absolument pas acceptable ! Forcément, on n’a pas autant de temps pour soi à 15 ans et à 40 ans mais tu peux te trouver 1h dans ta semaine où tu prends un cours de danse.

Désormais tu peux même prendre un cours vidéo de chez toi (on va voir ça plus bas), c’est toujours mieux que ne rien faire et se poser devant la télé !

 

Commencer une danse debout VS une danse au sol

Qu’on se le dise, commencer une danse debout et commencer le Break ne demande pas la même santé physique.

Les deux sont physiques, surtout arrivé à un haut niveau, mais le Break demande beaucoup de force et d’agilité dès le début.

 

Pour commencer le Break : il vaut mieux être jeune, jusqu’à 25 ans maximum environ.

Je parle bien de commencer hein ! Si ils ont commencé jeune, certains danseurs continuent jusqu’à leurs 40 ans.

Le mieux est de commencer assez tôt, entre 6 ans et 25 ans environ. A ces âges, tu as encore les capacités de t’entraîner régulièrement, tu apprends vite, ton corps est agile donc tu peux apprendre à faire des back flips et la coupole sans trop de soucis.

Si tu souhaites commencer après 25 ans, c’est possible mais déjà cela dépend de ta santé et il va falloir travailler dur et être rigoureux sur tes entraînements. Tu vas devoir avoir une bonne nutrition, faire des entraînements de musculation pour garder un corps en bonne santé et éviter de te blesser.

Bien sûr, commencer le Break à 42 ans n’est pas conseillé, à part si tu as été gymnaste dans le passé et que tu as gardé une forme olympique, sinon non, il vaut mieux éviter au risque de se briser les poignets…

 

Pour commencer une danse debout (Lock, Pop, Krump, New Style, House ou Voguing) : c’est plus simple quand on est jeune mais même à 40 ans c’est possible de commencer.

Les danses debout ne demandent pas autant de force et de mobilité que le Break.

Elles sont plus accessibles car beaucoup moins physiques.

Il n’y a pas vraiment de restriction pour commencer une danse debout, que tu sois jeune ou vieux.

Donc va vite t’inscrire à un cours de Popping ou de House !

 

 

Dans tous les cas, va voir un médecin

Je te donne ici des repères, mais pleins de critères personnels rentrent en jeu : si tu as des problèmes de santé, ta nutrition, ton train de vie, etc.

C’est à toi ensuite de consulter ton médecin pour qu’il te dise si c’est possible de commencer la danse Hip Hop à ton âge.

 

 

Où commencer la danse Hip Hop ?

commencer-la-danse-hip-hop-ou-commencer-la-danse-hip-hop

Pour commencer, le meilleur moyen est de prendre des cours.

Avant, les danseurs Hip Hop n’avaient pas de salle pour s’entraîner, c’était plus compliqué de commencer la danse Hip Hop. Maintenant, des cours de danse se créent dans toutes les villes et tu peux même apprendre en vidéo.

 

Les cours de danse en école ou association

Assister à des cours ou des workshops est le moyen le plus efficace d’apprendre et s’améliorer en danse.

En tant que débutant, on ne sait jamais par où commencer donc déjà il faut apprendre à bien choisir ton cours de danse !

Trouver un bon cours est primordial, il faut que tu te sentes à l’aise et que tu sois content de venir.

Il existe des cours dans tous les styles de danse Hip Hop et pour tous les âges. Certains styles sont plus difficiles à trouver car moins populaire mais il existe toujours des cours un peu partout en France, en Belgique ou autres pays francophones.

A toi de faire tes recherches, mais dans tous les cas, prend des cours ! Même dans des styles qui te plaisent moins. Tu peux apprendre de partout.

 

Les cours de danse en vidéo

Avec internet, tu peux maintenant apprendre tout ce que tu veux de chez toi et à prix réduit, voire gratuitement !

C’est un très bon moyen pour débuter la danse Hip Hop car tu apprends à ton rythme, de chez toi et tu peux choisir les cours qui t’intéressent réellement. Tu es plus libre dans ta façon d’apprendre car c’est toi qui fais ton programme d’entraînement et non pas ton professeur.

  • Tu peux apprendre les bases et te familiariser avec la danse Hip Hop pour ensuite aller à un cours de danse dans une école.
  • C’est aussi un bon moyen pour apprendre des techniques en complément de celles enseignées par ton professeur de danse.
  • Un autre problème qui peut arriver est de ne pas avoir de cours de Hip Hop de qualité à côté de chez toi. Prendre des cours sur internet est donc une bonne alternative.
  • Tu peux même prendre des cours de professeurs étrangers, avec qui tu n’aurais jamais pu prendre de cours si internet n’existait pas !

Il existe de plus en plus de cours de qualité sur internet. Un exemple est Steezy, par contre c’est en anglais.

 

En tout cas, n’attend plus, fais de la place dans ton salon et met un cours de danse vidéo en route dès que tu as fini de lire cet article !

 

(D’ailleurs, nous avons une annonce à te faire : Nos cours en vidéo arrivent bientôt sur le site donc reste à l’affût !

On te prépare un programme complet pour débutant et pour des niveaux plus avancés !)

 

 


N’attend plus pour commencer la danse Hip Hop !

Je t’encourage à commencer à prendre des cours dès maintenant !

On commence tous en étant débutant à un moment donné donc si tu as des inquiétudes ou des appréhensions c’est normal.

Dis-toi que tu ne peux que t’améliorer, et si commencer à danser le Hip Hop t’intéresse vraiment alors lance-toi !

 

Raconte nous en commentaire tes premiers souvenirs en tant que danseur Hip Hop ! Tes sensations, tes peurs, dis nous tout !

 

,

Comment devenir meilleur en Freestyle

Le freestyle est une autre approche de la danse, différente de la chorégraphie. Le danseur ne sait pas à l’avance quels mouvements il va faire. Il improvise sur le moment. Cet art laisse au danseur une entière liberté.

 

Etre bon en freestyle sert autant pour tout déchirer en battle que pour t’éclater sur la piste de danse avec tes potes en soirée.
Tu peux t’entraîner en freestyle sans avoir pour but de concourir en battle.

Le but est de pouvoir faire tout ce que tu veux avec ton corps, être à l’aise et t’amuser avec les possibilités que ton corps te donne.

 

Ça peut être intimidant au début, surtout quand tu dois danser devant les autres. Tu es tellement libre de faire ce que tu veux que tu n’as rien à quoi te raccrocher.

Enfin, c’est ce que tu penses car en vérité tu peux toujours te raccrocher à tes bases et surtout à la musique !

 

A mes débuts, j’étais pas du tout à l’aise pour danser en freestyle, mais à force de m’entraîner c’est devenu de plus en plus naturel et amusant. J’ai compris à quel point c’était fun et libérateur.

Tout le monde devrait danser en freestyle de temps en temps !

 

On va donc voir pourquoi le freestyle a autant une place importante dans le Hip Hop et comment tu peux t’améliorer en freestyle facilement.

 

Le Freestyle : l’Essence de la Danse Hip Hop

Pourquoi le freestyle est autant présent dans la danse Hip Hop ?

Dans la plupart des danses, la chorégraphie l’emporte sur l’improvisation. On voit rarement des danseurs classiques en improvisation. Ça existe mais c’est plus rare.

En danse Hip Hop c’est l’inverse, l’improvisation l’emporte sur la chorégraphie.

 

C’est dû au fait que les styles de danse Hip Hop sont nés par le battle.

Les danseurs s’affrontaient en crew lors des soirées ou dans la rue pour savoir qui serait le meilleur. C’était une façon moins violente de se battre, sans les armes, juste son corps, sans se toucher.

Aujourd’hui, les danseurs s’affrontent toujours en battles mais celles-ci sont organisées, avec des règles à respecter. Ça a dépassé le phénomène de seulement s’affronter en soirée, maintenant les danseurs s’affrontent lors d’événements, de plus en plus internationaux d’ailleurs !

Lors de ces battles, les danseurs passent chacun leur tour en freestyle pour montrer ce dont ils sont capables.

Le freestyle permet une liberté dans la façon de s’exprimer du danseur. ( Free = libre). Il est libre de faire le mouvement qu’il veut et même lui ne sait pas à l’avance quel mouvement il va réaliser.

Il est dans le moment présent. Il choisit de faire ce mouvement maintenant mais une seconde après c’est déjà fini, il est déjà passé à autre chose.

 

L’Evolution du Freestyle avec la Technologie

comment-devenir-meilleur-freestyle-evolution-freestyle-avec-technologie

Cet aspect du freestyle est d’ailleurs en évolution je trouve.

Avant, il fallait être présent au moment du battle pour voir ce que les danseurs faisaient et c’était impossible de se souvenir de tous les mouvements qu’ils avaient enchaîné.

Maintenant, on a la capacité de capter en vidéo à tout moment un battle. Tout le monde a une caméra sur lui grâce à son téléphone portable.

Ce qui change radicalement la manière de regarder et d’aborder un freestyle.

Tu sais que si tu ne peux pas assister au battle, tu vas retrouver facilement des vidéos sur internet. Mais surtout, devant une vidéo tu as le temps d’analyser, de mettre pause, de la regarder autant de fois que tu le souhaites. Les danseurs peuvent donc apprendre des meilleurs bien plus rapidement.

Avec internet, tu as la possibilité de te rendre compte du niveau des danseurs dans le monde entier ! Tu peux apprendre d’un popper qui habite au Japon grâce à une vidéo d’un de ces freestyle lors d’un battle alors que tu ne l’as jamais vu en vrai.

Internet révolutionne la façon d’apprendre.

 

 

 

4 Techniques pour s’améliorer en Freestyle

Je m’arrête là pour mon analyse. Aujourd’hui ce qui nous intéresse c’est, comment devenir meilleur en freestyle ?
Et bien merci pour cette question Jean Claude, on va voir ça tout de suite.

L’improvisation ça se travaille et ça se perfectionne. Les danseurs n’enchaînent pas juste des mouvements au hasard sans logique. Plusieurs points sont essentiels si tu veux t’améliorer en freestyle.

 

Ecoute la Musique

comment-devenir-meilleur-freestyle-ecoute-la-musique

La musique est toujours prioritaire à la danse.

Que ce soit en freestyle ou en chorégraphie, le danseur se doit de coller avec la musique sur laquelle il danse.

On a déjà vu comment améliorer simplement ta musicalité. On ne va donc pas tout revoir en détail. Si tu veux des exercices détaillés, n’hésite pas à aller faire un tour sur l’article !

La musicalité est la manière dont tu interprètes la musique avec les mouvements de ton corps.

C’est essentiel d’être attentif à la musique si tu veux être bon en freestyle. 

Tu peux être le meilleur en technique, si tu n’écoutes pas la musique et que tu n’es pas dans le rythme, toute ta technique est gâché.

Tu peux d’ailleurs être nul en technique, si tu es attentif à la musique, tu vas gérer en freestyle.

 

Essaye de faire coller tes mouvements avec la musique.

Avant de commencer à danser en freestyle, vide ton esprit. Tu ne veux pas être dérangé par des pensées parasites.

Prend le temps d’écouter la musique et lance toi.

Fais des pas simples pour commencer, puis tente des mouvements un peu plus techniques.

Mais le plus important est de toujours te fier à la musique et de t’amuser avec !

 

Les meilleurs danseurs de freestyle savent faire coller leurs mouvements parfaitement avec la musique. A force de s’entraîner, ils arrivent même à anticiper le prochain son de la musique.

Ils ont habitué leurs oreilles à écouter beaucoup, beaucoup de musique ! Et ils s’entraînent souvent en mettant une musique qu’ils ne connaissent pas à l’avance tout en improvisant dessus.

C’est le meilleur moyen pour s’améliorer en freestyle : s’entraîner à danser sur des musiques que tu ne connais pas.

 

Maîtrise ta Technique

comment-devenir-meilleur-freestyle-maitrise-technique

La musicalité est primordiale mais ne sous-estimons pas l’importance de la technique.

Si tu veux tout déchirer en freestyle, il faut que tu maîtrises les techniques de base de ton style de danse.

Une fois que tu connais tes bases, tu peux t’amuser avec.
C’est comme en dessin, tu dois connaître les proportions et les règles des couleurs pour ensuite créer ton propre style.

 

Chaque style de danse a ses codes et il faut les maîtriser pour être sûr d’être à l’aise en freestyle.

Si tu es danseur de Locking, tu dois être irréprochable sur un « up and lock » ou un « scoobydoo »

Si tu es danseur de Popping, tes « hits » doivent se voir de l’autre bout de la salle tellement tu pop fort !

Et c’est pareil pour tous les autres styles de danse Hip Hop. Tu dois maîtriser les mouvements classiques.

 

Tes mouvements doivent être clean quand tu freestyle.

Pour ça, tu dois t’entraîner souvent et répéter les mouvements jusqu’à ce que ton cerveau et ton corps les connaissent par coeur.

C’est fatiguant de toujours répéter les même mouvements et revoir les bases encore et encore mais c’est absolument nécessaire si tu veux t’améliorer en freestyle.

Passe du temps pour toujours améliorer tes techniques. Incorpore toujours des entraînements techniques dans tes séances de danse.
Plus tu travailles dessus plus ça devient facile et naturel.

C’est une des grandes difficultés du danseur : faire paraître simple des mouvements qui demandent en vérité des mois, voire des années d’entraînement.

Donc pas de temps à perdre, au boulot !

 

Joue avec les 3 Points essentiels :

Niveau / Direction / Energie

comment-devenir-meilleur-freestyle-joue-sur-trois-points-niveau-direction-énergie

Quand tu te lances en freestyle, tu ne sais pas trop par où commencer. Tu fais des pas au hasard, tu enchaînes des mouvements sans être sûr de ce que ça donne et surtout tu te rends compte que tu répètes tout le temps les même mouvements !

Sauf qu’il existe un moyen efficace pour être sûr de ne jamais se répéter et trouver des mouvements originaux.

La technique est de jouer sur les 3 points suivants : le niveau, la direction et l’énergie.

Les Niveaux :

Le niveau est comment tu décides de te placer dans l’espace.

Tu as plusieurs niveaux possibles : au sol, accroupi, baissé, debout, sur la pointe des pieds, en l’air, etc.

En alternant différents niveaux, ça permet de rajouter du dynamisme à ta danse, plutôt que de rester tout le temps debout tout droit.

Tu peux jouer en allant au sol, puis enchaîné en te mettant debout et faire ensuite un saut. Tout est possible, c’est à toi ensuite d’enchaîner les mouvements comme tu le souhaites.

Les Directions :

La direction est comment tu décides d’orienter ton corps dans l’espace.

Tu peux choisir d’être face au public, de dos, de profil, etc.

En mélangeant différentes directions, ça te permet de créer des combinaisons originales. Tu peux marcher de face et d’un coup te tourner de profil par exemple.

Et tu peux jouer avec en séparant certaines parties de ton corps. Cela va rajouter de l’originalité à ta danse.

Par exemple, ton haut du corps part vers la gauche alors que ton bas du corps reste face.

Autre exemple, en Locking tu peux faire un pointing vers le haut et placer ton regard vers le bas.

C’est un jeu infini et toutes les combinaisons sont possibles.

Les Energies :

L’énergie est la façon dont tu exécutes tes mouvements.

Tu peux faire un mouvement : fort, rapide, souple, lent, saccadé, mou, arrêté, etc.

Ensuite le but est de jouer en alternant des mouvements rapides avec des mouvements lents par exemple. En jouant sur les opposés tu crées des combinaisons dynamiques qui vont permettre à ta danse de respirer, d’être bien équilibrée et originale.

 

Le but est de jouer avec les 3 points en même temps.

En mélangeant des niveaux, directions et énergies différents, ta danse ne sera jamais répétitive.
Tu pourras créer des combinaisons de mouvements stylées qui vont te permettre de t’amuser et de tout déchirer en battle (si tu veux participer à des battles).

 

Trouve ton Style – Sois Original

comment-devenir-meilleur-freestyle-trouve-ton-style-sois-original

Pour te démarquer des autres danseurs en battle, il faut que tu possèdes ton propre style.

Pour être original quand tu danses, il faut que tu tentes de nouveaux mouvements.
Met-toi en danger même quand tu commences à être doué dans certaines techniques. Il faut toujours essayer de nouvelles façons de danser et d’appréhender la musique. Ta danse n’arrête jamais d’évoluer tout au long de ta carrière de danseur.

 

Prend exemple sur d’autres danseurs ou sur d’autres arts.

Prend des inspirations ici et là pour enrichir ton vocabulaire de danseur. Ce n’est pas copié, tant que tu t’appropries les mouvements avec ton style.

  • Tu peux t’inspirer de danseurs Hip Hop mais aussi d’autres danses comme la salsa, le jazz, le classique.
  • Egalement les sports comme les arts martiaux ou la gymnastique peuvent être une bonne source d’inspiration pour créer un style original.

 

J’ai trois sources d’inspiration originales pour toi.

  • Inspire-toi des mouvements du quotidien. Même juste marcher c’est déjà danser et il existe une infinité de façon de marcher !

 

  • Regarde comment les animaux bougent. Ça peut paraître bizarre mais c’est très enrichissant.
    Certains animaux ont des façons très particulières de se déplacer et on peut les imiter. Le serpent, les félins ou même les oiseaux. Tout peut être une source d’inspiration !

 

  • Ajoute des éléments que tu aimes dans ta danse. Que ce soit les jeux vidéos, les mangas, les films, les livres, les memes, tout peut enrichir ta danse.
    Tu peux faire un kamehameha en plein freestyle si tu le souhaites ! Ça rajoutera de l’humour et de l’originalité à ta danse.

 

Prend le temps de bien danser avec tout ton corps.

Quand tu danses avec toutes tes capacités, tu peux faire des mouvements merveilleux !

Va faire un tour sur ici pour apprendre à danser avec tout ton corps si tu veux plus de conseils.

 

 


Tu peux désormais t’entraîner avec ces différentes techniques.

Il existe pleins d’autres moyens de s’entraîner en freestyle mais tu as déjà de quoi faire avec ça !

Si tu appliques tous les conseils, ta danse aura déjà bien évolué.

Amuse-toi avec toutes ces techniques et crée ton propre style.

 

 

N’hésite pas à partager tes techniques persos pour être doué en freestyle !

 

,

4 conseils pour être confiant quand tu danses

J’aimerais commencer par un rappel nécessaire : Quand tu commences la danse tu es nul.

Quand tu commences quoi que ce soit tu es nul en fait.

C’est impossible de danser comme Michael Jackson la première fois que tu mets les pieds dans un cours de danse, comme c’est impossible d’être bon en dessin la première fois que tu mets un crayon à papier entre tes mains.

Devenir bon dans n’importe quel domaine artistique demande du travail, de la patience, de la passion et de l’imagination.

 

Certains ont plus de facilité que d’autres à danser c’est vrai. Ils sont plus à l’aise avec leur corps, leur morphologie leur permet de faire des mouvements difficiles, ils ont une bonne mémoire pour se souvenir des chorégraphies ou ils ont juste tellement confiance en eux que danser devant tout le monde n’est pas un problème à leurs yeux.

Mais tout ça ça se travaille, même la confiance en soi.

 

Qu’on soit clair, être confiant ne fait pas forcément de toi un bon danseur. Ça va par contre t’aider à te lancer, à essayer des choses qui te faisaient peur au départ et à garder la tête haute dans tes moments de doute, de déprime ou de fatigue.

 

Ce n’est pas un problème d’être timide. De nombreux danseurs qui font parti des meilleurs sont timides ou introvertis.
La danse est un art où seul le corps parle. Pleins de danseurs sont bien plus à l’aise avec leur corps qu’avec leur bouche. Demande à certains danseurs de prendre la parole devant une foule et ils vont commencer à bégayer.

C’est donc possible d’être timide et être confiant à la fois.

 

Quand je dis « être confiant », je parle d’être bien avec soi-même, de se sentir en confiance face aux autres et de ne pas prêter trop d’attention à ce qu’ils peuvent penser de toi.
Péter plus haut que son cul n’est pas être quelqu’un de confiant et ce n’est pas conseillé. Déjà car ça doit faire mal… Et surtout car être arrogant ne te fera aller nul part.

Ce n’est pas parce que tu es le meilleur de ton cours de danse que tu es quelqu’un d’important. Tu n’as ni créé l’imprimerie, ni développé la loi de la gravitation universelle. Tu es juste doué pour apprendre des chorégraphies.

 

Non pas que je dénigre le métier de danseur, loin de là ! Je pense juste qu’il faut dédramatiser l’enjeu de danser.

Quand on n’a pas confiance en soi, on a peur de tout, tout nous semble important comme si notre vie était en jeu. Danser devant les autres en freestyle nous paraît un challenge insurmontable car « oh mon dieu, que vont penser les autres de moi ? Ils vont trouver que je danse mal, que je suis nul ».

 

J’ai moi-même manqué de confiance pendant longtemps ce qui s’est répercuté sur ma danse inévitablement.
J’étais assez doué naturellement en danse mais j’étais au niveau 0 en confiance en soi, ce qui a freiné mon ascension de danseuse.
Plusieurs déclics, moments et étapes de ma vie ont eu un impact pour gagner en confiance.

 

Donc prend des notes car je vais t’expliquer les choses qui ont marché pour moi pour être confiant quand je danse.

 

1. Prend l’habitude de danser devant les autres

4-conseils-être-confiant-quand-tu-danses-prend-habitude-danser-devant-autres

 

Comme je le disais juste avant, au début tu es nul et c’est normal ! Comment tu pourrais avoir le niveau d’un danseur professionnel alors que c’est la première fois que tu prends un cours de danse ?! C’est juste impossible. Personne ne te demande de tout savoir quand tu es débutant.

 

Le meilleur remède pour prendre confiance : l’habitude

 

La première fois que tu as dû faire un exposé devant la classe au collège, tu étais stressé, tu ne parlais pas assez fort, tu disais des « euuuuh » à chaque phrase. Pourtant, au bout du cinquième exposé tu étais plus à l’aise, tu parlais plus fort et c’était finalement plus facile que tu le pensais.

C’est pareil en danse. La première fois que tu mets les pieds dans une salle de danse tu n’es pas habitué. C’est un environnement nouveau avec des codes propres à lui. Mais au bout de trois mois de cours, c’est devenu normal de danser devant un miroir, de compter en 8 temps et surtout de danser devant des gens.

Parce que c’est ça le point le plus sensible quand tu es débutant : faire quelque chose où on n’est pas encore à l’aise, devant les autres.

Les « autres », ces êtres qui nous regardent, nous jugent, se moquent de nous mais aussi nous encouragent et nous admirent !

 

Première étape : s’habituer à danser seule

 

Danse chez toi, dans ta chambre avec la musique à fond et fais des trucs débiles.

Tu es tout seul donc c’est le moment où tu n’as absolument aucun souci à te faire sur ce que les autres peuvent penser de toi.

Habitue toi à te regarder dans un miroir. Tu vas apprendre à connaître ton corps, à visualiser ce que rendent tes mouvements quand tu danses.

Plus tu t’habitueras déjà à danser avec toi-même, plus ce sera par la suite facile de danser devant les autres.

 

Deuxième étape : s’habituer à danser devant les autres en cours de danse

 

En cours de danse, tout le monde est là pour apprendre donc tout le monde sait que ce n’est pas grave de se tromper et qu’apprendre ça met du temps.

Une salle de danse est comme un laboratoire. C’est un lieu pour apprendre, explorer, tester des pas de danse qu’on a encore jamais fait auparavant, tomber, se faire mal aux genoux à force de répéter ce passage au sol qui dure deux fois 8 temps dans la choré…

Un cours de danse est un lieu sans danger où tu peux avoir confiance pour danser devant tes amis et ton professeur car tout le monde est là pour apprendre.

 

Troisième étape : s’habituer à danser en public

 

Une fois que tu t’es habitué à faire tout ça, il va falloir se mettre en danger pour danser en public. Le seul moyen pour ta première fois est de te lancer.

La première fois que tu seras sur scène ou en battle, tu vas être stressé. Tu ne peux pas y échapper, tu n’avais jamais fait ça avant et beaucoup de monde te regarde donc c’est forcément intimidant.

 

Ce n’est pas le même environnement qu’un cours de danse; quand tu te présentes sur scène, le public s’attend à ce que tu sois préparé et que tu ne fasses aucune erreur.

Bon déjà pour te rassurer, si tu fais une erreur ce n’est pas grave. Une fois j’ai une amie qui a glissé et s’est retrouvé les fesses au sol en plein milieu de la scène, mais elle s’est tellement bien rattrapé que les gens ont cru que c’était fait exprès.

Il faut garder en tête que le public ne connaît pas à l’avance la chorégraphie que tu vas leur présenter donc il rate certains détails. Et si tu danses en freestyle alors là tu n’as pas à avoir peur de faire des erreurs, toi-même tu ne sais pas à l’avance ce que tu vas faire.

Mais plus tu prendras l’habitude d’être sur scène, moins tu seras stressé. Tu te sentiras de plus en plus à l’aise pour faire des mouvements amples, sourire et apprécier de danser devant un public.

 

 

2. Entoure-toi de personnes qui te poussent vers le haut

4-conseil-être-confiant-quand-tu-danses-entoure-toi-personnes-poussent-vers-haut

 

Une des choses les plus importantes qui m’a aidé à gagner en confiance est d’être bien entouré.
Quand tes amis ou ton professeur de danse te dit que c’est bien ce que tu fais, que tu danses bien, ça te redonne confiance.

L’avis des gens est important, surtout des gens que tu aimes.

 

Ça devient vite compliqué si tu dis à tes parents que tu veux faire de la danse et qu’ils te disent que c’est pour les fillettes et que toi tu feras du judo.

J’ai eu la chance d’avoir toujours été bien entouré, par des gens bienveillants et qui m’ont toujours donné leur avis autant négatif que positif sur ce que je faisais. Et qui surtout m’ont toujours poussé à me dépasser, consciemment ou inconsciemment.

 

Entoure-toi de personnes qui t’aident et te supportent

 

Tu dois être bien entouré dans ta vie, autant par des gens qui font de la danse comme toi que par des gens qui n’y comprennent rien.

Ta famille et tes amis sont essentiels à la construction de ton identité donc vaut mieux être bien entouré pour ne pas devenir un connard ou quelqu’un de déprimé et déprimant.

Tu es toujours content quand tu sais que tes amis et ta famille sont là dans la salle à attendre que ce soit ton tour de passer sur scène. Tu te sens soutenu et tu veux leur montrer de quoi tu es capable. Ce n’est pas juste une représentation devant une foule de gens que tu ne connais pas. Ça a plus d’importance quand les gens que tu aimes sont dans la salle.

Donc reste bien entouré et n’hésite pas à partager ta passion avec les gens que tu connais !

 

Entoure-toi de gens qui te valorisent

 

Plusieurs moments ont été importants dans ma vie de danseuse, notamment les moments où je sentais que mes professeurs de danse avaient confiance en moi.

Au fur et à mesure des années passées à être élève avec eux, j’ai senti qu’ils avaient confiance en moi.

Ca commence quand ton professeur te demande de te placer devant les autres élèves parce que tu as bien compris la chorégraphie et que les autres vont pouvoir suivre. Puis il te demande de faire un solo en plein milieu de la scène du spectacle de fin d’année alors que cela fait que deux ans que tu prends des cours avec lui. Au bout de 7 ans, il te donne le rôle principal dans le spectacle de l’année. Finalement c’est à toi qu’il demande pour le remplacer et assurer le cours quand il est absent.

Ce sont des petites choses qui sont arrivées naturellement ici et là mais ça a été des moments importants pour moi.

Je ne suis même pas sûr que mes professeurs faisaient ça consciemment. Eux, il leur fallait quelqu’un en qui ils avaient confiance pour être sûr que leur travail n’allait pas être abîmé, mais c’est exactement ça qui m’a donné confiance en moi.

Ça a eu un impact parce que des gens qui étaient importants pour moi avaient confiance en moi.
Pour moi ça a été mes professeurs, mais ça peut être quelqu’un d’autre pour toi. Il faut parfois juste rencontrer les bonnes personnes.

 

Entoure-toi de copains de danse

 

Si tu ne te sens pas confiant quand tu es seul, à plusieurs c’est tout de suite plus facile.

Quand tu es entouré d’amis danseurs, tu as moins peur d’aller à ce workshop seul, tu n’as plus peur de danser en freestyle devant les autres élèves du cours et tu es moins stressé au moment de monter sur scène.

Quand tu as des amis danseurs, tout est plus fun parce vous partagez la même passion. Vous parlez la même langue. Tu parles de danse toute la journée et à force de danser ensemble tu deviens connecté avec eux. Tu sais quels mouvements ils vont faire durant leur passage en freestyle tellement tu as passé de temps à répéter avec eux.

C’est bien plus enrichissant et plus motivant quand on est plusieurs donc n’hésite pas à parler avec les autres élèves de ton cours de danse ou de ton workshop, ou même d’aller à des événements de danse Hip Hop pour rencontrer des danseurs.

 

 

3. Sois différent (ou plus précisément : Sois toi-même)

4-conseils-être-confiant-quand-tu-danses-sois-différent-soit-toi-même

Quand on n’a pas confiance en soi, on s’attarde beaucoup trop sur ce que les gens peuvent penser de nous. « Qu’est-ce qu’on va penser de moi si je fais ça ? Les gens vont se moquer de moi ». Du coup on se fond dans la masse, essayant d’être comme tout le monde, de rentrer dans les rangs.

Finalement, on se rend vite compte que ça ne marche pas pour nous d’être comme tout le monde. Nous, on est danseur, on fait des trucs bizarres avec notre corps, on répète pendant des heures devant un miroir à s’acharner sur ce pas de Popping qui ne veut pas rentrer !

 

Je suis désolé de te décevoir mais étant danseur tu es bizarre de base, et c’est bien !

 

Ça ne sert à rien de perdre ton énergie à vouloir faire comme les autres parce que tu n’es pas les autres ! Donc sois toi-même.
C’est difficile au début mais plus tu en prends conscience plus tu te sens à l’aise de faire les choses à ta façon.

En plus, tu es un artiste donc tu ne peux pas faire comme les autres. Quel est l’intérêt d’être la copie de quelqu’un d’autre ?

Pense aux artistes ou aux gens que tu admirent. Tu les aimes parce qu’ils sont « eux-même », qu’ils ont confiance en eux et qu’ils font les choses comme ils le souhaitent.

 

Et petit rappel : il n’y a pas de mauvaise réponse en danse.

 

Comme ça tu peux arrêter de te prendre la tête pour rien. Tu as le droit de danser comme tu veux !

Ce qui nous amène au quatrième et dernier point.

 

 

4. Détend-toi et amuse-toi

4-conseils-être-confiant-quand-tu-danses-détend-toi-amuse-toi

Pour être confiant, il faut que tu modifies ton état d’esprit. Tu as plusieurs choses à garder en tête.

Ta vie n’est pas en jeu

 

Tu as le droit de te tromper. Tu ne vas pas mourir si tu rates 4 comptes de la chorégraphie.

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Tu n’es pas parfait, tu vas parfois avoir des idées de génie et créer une chorégraphie de dingue qui va faire se lever les gens de leur siège et des fois tu feras de la merde.

Etre un bon danseur ça prend du temps

 

Les meilleurs danseurs mettent des années à arriver au niveau où ils sont. Ils commencent comme toi, tout en bas à apprendre les bases. Ils travaillent pendant des années, ils retravaillent leur corps et leur mental, ils poussent parfois leur corps à bout.

La danse ça s’acquiert, ce n’est pas inné. Ce n’est absolument pas naturel de faire des tours sur sa tête comme les b-boys ou de contracter ses muscles comme un popper.

Tu peux être qui tu veux quand tu danses

 

Tu peux jouer un personnage quand tu danses, surtout sur scène. Etre danseur demande aussi des talents d’acteur. Tu as le droit de te transformer en lapin ou en robot si tu le souhaites ! Les possibilités sont infinis.

J’ai déjà joué le rôle d’un arbre donc vraiment on peut tout faire !

Fais toi plaisir

 

Amuse-toi, fais des trucs bizarres, test de nouveaux mouvements, tombent, réessayent, fais mieux, fais moins bien.

Oui la danse ça demande des entraînements physiques intenses mais il faut aussi que tu t’amuses. C’est un grand espace de jeu où tu peux tellement profiter. Garde ton esprit d’enfant et ton second degré qui vont te permettre de toujours prendre de la distance et de kiffer ce que tu fais.

 


Si tu suis tous ces conseils, tu vas devenir de plus en plus confiant au fur et à mesure dans ta vie et dans ta danse.

Etre confiant pour danser devant les autres demande du temps. Plus tu t’habitueras à le faire plus ce sera normal et plus ce sera cool ! Tu te sentiras en confiance pour faire des mouvements marrants et ça deviendra de plus en plus fun de danser devant et avec les autres.

 

Raconte nous comment tu étais quand tu as commencé à danser et comment tu es devenu confiant quand tu danses !

 

,

Apprend à danser avec tout ton corps

Quand j’ai commencé la danse, je ne faisais que suivre les chorégraphies de mes professeurs. C’était plutôt simple, mais quand j’ai voulu me mettre à créer des chorégraphies, j’ai vite compris qu’il me manquait quelque chose.

Je faisais toujours les même mouvements. Ma danse était bien trop répétitive ! Je restais pratiquement toujours de face et je ne souriais pas. Le pire c’était pour les jambes, je les bougeais à peine et si je les bougeais c’était toujours avec le même petit mouvement glissé sur le sol. Quel beau spectacle…

Je ne te parle même pas du freestyle !

Le problème c’est que je ne savais pas danser avec tout mon corps. Je ne bougeais que les bras et le buste, sans réfléchir à ce que je pouvais améliorer dans mes mouvements de jambes ou des expressions de mon visage.

En danse, on ne peut pas laisser de côté certaines parties du corps. On danse avec tout son corps. Bien sûr, on peut choisir de bouger certains membres et que d’autres restent immobiles, mais c’est fait consciemment.

Quand tu danses, les gens te regarde en entier, tu ne peux pas négliger ton regard ou même la tenue de tes doigts (met leur un petit pull). Chaque détail compte.

 

 On t’a préparé plusieurs exercices simples à faire autant en cours de danse que chez toi pour t’entraîner à apprivoiser ton corps et pouvoir danser comme tu le souhaites.

Ta danse sera enrichie et tu vas prendre confiance pour danser et devenir créatif !

Ce sont des exercices que je continue de faire régulièrement. Si tu n’arrêtes pas ton apprentissage, tu découvriras toujours de nouvelles façons de bouger ton corps.

 

 

1. APPREND A CONNAITRE TON CORPS

 

Le corps est l’instrument du danseur. Il faut en prendre soin.
Mieux tu connais ton corps et tes capacités, plus tu pourras créer et enrichir tes mouvements en dépassant tes limites.

Je te propose 2 exercices pour en prendre conscience.

 

T’entraîner devant le miroir

apprend-danser-avec-tout-ton-corps-t'entraîner-devant-un-miroir

LE MATERIEL :

 

Si tu possèdes un grand miroir chez toi c’est parfait. Si tu as accès à une salle de danse pour t’entraîner c’est encore mieux. Mais si tu n’as pas de miroir assez grand chez toi, essaye d’en trouver un pas trop cher.

Prend un mirroir où tu peux  te voir de la tête aux pieds. C’est un accessoire qui va devenir essentiel si tu veux devenir un meilleur danseur.

 

LE BUT :

 

T’entraîner devant une glace va avoir deux avantages.

  • Te permettre d’apprendre à connaître ton corps.

Il faut que tu t’habitues à te regarder dans le miroir. Mieux tu te connais, mieux tu danseras.
Tu vas apprendre à connaître comment ton corps est formé, ta morphologie, tes mimiques.

Ça va même t’aider à te sentir mieux dans ta peau. Ca c’est une bonne raison de danser !

 

  • Tu prends conscience de ce que rendent tes mouvements.

La danse est un art visuel mais c’est parfois difficile de savoir comment rend notre danse car on ne se voit pas, ce sont les autres qui nous regardent. Nous, danseurs, ne pouvons nous fier qu’à nos sensations quand on danse sans miroir.

Première étape : tu peux voir de quoi tu as l’air quand tu danses.
Tu vois comment tu places tes pieds, tes mains, ton dos. Tu n’es plus juste acteur de ta danse, tu deviens également spectateur.

Deuxième étape : tu ajustes ta danse.
Face au miroir tu peux te corriger, ajuster un placement de bras, répéter le même pas de danse jusqu’à le maîtriser à la perfection ou même voir que tu fais la tronche quand tu es trop concentré.

C’est d’ailleurs pour ça que je te conseille de te placer près du miroir en cours de danse.

Maîtriser une chorégraphie ou même être à l’aise en freestyle demande du temps et de la pratique, s’entraîner devant un miroir est la meilleure solution pour progresser rapidement.

 

 

Te filmer

apprend-danser-avec-tout-ton-corps-te-filmer

LE MATERIEL :

 

Tu possèdes forcément une caméra chez toi. Il y a de forte chance que tu aies un smartphone, donc pas d’excuses.

Pas besoin que ce soit de bonne qualité, tu dois juste pouvoir te voir sans être pixelisé comme Pac Man (A moins que tu ais un Nokia 3310, ton téléphone filme avec une qualité correcte).

La caméra peut même être une alternative si tu n’as pas de miroir.

 

L’EXERCICE :

 

Filme-toi le plus souvent possible, pendant tes entraînements ou quand tu répètes ta chorégraphie.

En te filmant, tu prends de la distance sur ta façon de bouger.

Quand tu danses tu n’as pas forcément l’analyse de ce que tu fais. Même en t’entraînant avec un miroir, certains détails peuvent t’échapper.

Tu regardes ta vidéo après avoir dansé donc c’est plus facile de prendre du recul.
A ce moment tu ne bouges plus, ce n’est pas comme devant ton miroir où tu es encore dans le processus de danser.

Il vaut mieux regarder tes vidéos à froid, le lendemain ou plusieurs jours après avoir dansé. De cette manière, tu as plus de recul pour analyser correctement ta danse.

 

LE BUT :

 

C’est un bon moyen de voir quels sont tes points forts et tes points faibles pour progresser et travailler dessus.

Tu prends conscience des mimiques que tu fais avec ton visage. Tu te rends compte que ta danse est finalement plus répétitive que tu le pensais, que tes pieds sont en canard, etc.

C’est aussi une façon efficace de te souvenir des chorégraphies que tu fais pour ne pas les oublier.

Donc filme toi à chaque fois que tu danses !

Etre habitué à avoir une caméra va aussi te rendre indifférent au fait d’être filmé.

En plus ça te fait des vidéos à poster sur tes réseaux sociaux pour montrer au monde à quel point tu es un maître du popping.

D’ailleurs n’hésite pas à faire un tour sur notre Instagram, nous sommes en manque d’amour. Ca nous ferait très plaisir si tu rejoignais la communauté de la danse hip hop.

 

 

2. DEVELOPPE TON VOCABULAIRE CORPOREL

 

Première étape : done.

Maintenant le vrai boulot commence !

Tu connais désormais ton corps par coeur, maintenant tu vas pouvoir apprendre à enrichir ton vocabulaire corporel.

On ne veut plus que ta danse soit répétitive. Tu vas pouvoir faire des mouvements amples, grands, beaux, magnifiques, grandioses. Bref tu vas pouvoir développer ta façon de danser.

Pour cela, passons aux exercices plus techniques.

 

Danser avec une partie du corps à la fois

apprend-danser-avec-tout-ton-corps-danser-une-partie-corps-fois

 

C’est l’exercice clé pour développer ton vocabulaire corporel.

 

EXPLICATIONS pour bien comprendre :

 

Parfois notre vocabulaire de danseur est assez pauvre, surtout au début.
On fait tout le temps les même mouvements, c’est à peine si on bouge les pieds, on reste toujours de face alors qu’il existe tellement d’autres façons de danser !

Ton corps peut faire une infinité de mouvements, il faut juste que tu le pousses et que tu tentes des mouvements bizarres.
Pas le choix que de passer par la phase « mouvements chelous » pour arriver à la phase « mouvements stylés ».

Pour enrichir son vocabulaire quand on apprend une langue, il faut apprendre de nouveaux mots. C’est pareil pour le langage corporel. En danse, pour enrichir son vocabulaire il faut apprendre de nouvelles façons de bouger sans oublier que l’on danse avec TOUT son corps.

Et le meilleur moyen pour s’entraîner à danser avec tout son corps est de danser avec une partie du corps à la fois, en passant par chaque partie du corps.

Oui ça paraît contradictoire mais c’est tout le contraire. Quand tu sais ce que chaque partie de ton corps est capable de faire alors tu peux ensuite créer des combinaisons de mouvements originales.

Tu prends conscience de toutes les possibilités que ton corps te donne. Tu te rends compte qu’il existe pleins de façons de danser avec ses bras ou même avec ses doigts. Chaque partie du corps devient intéressante à travailler.

C’est le principe de l’isolation, les danseurs s’entraînent à isoler chaque partie de leur corps comme si ils étaient formés en kit. Leur corps n’est plus un mais est composé de plusieurs parties.

Pense aux LEGOS, au départ tu ne sais pas quoi faire de tous ces blocs, et à force de jouer avec, tu peux t’amuser en inventant ta propre manière de danser.

 

L’EXERCICE :

 

Met de la musique et commence à danser en partant de la tête.

Explore toutes les possibilités de mouvement que tu peux faire.

Bouge ta tête en changeant de direction : en haut, en bas, gauche, droite, en la bougeant en cercle, etc.
Change de rythme : en allant vite, doucement, en 2 temps, 4 temps.
Essaye de jouer sur les énergies : en étant dynamique ou relâché, en faisant des à-coups, etc.

Répète la même chose en passant par chaque partie du corps. En passant par la nuque, les épaules, les coudes, les mains, les doigts, le buste, le dos, les hanches, les jambes, les genoux, les chevilles, les pieds.

Il faut faire ça pour chaque partie du corps, même les plus petites comme les doigts. Tu pourras devenir un maître du tutting.

 

LE BUT :

 

Tu auras plus de possibilité quand tu voudras créer une chorégraphie ou même en freestyle. Tu pourras faire des mouvements qui ne te venaient pas à l’esprit avant.

C’est un bon moyen de se réinventer et de toujours développer de nouvelles techniques.

A force d’entraîner chaque partie de ton corps, tu pourras ensuite toutes les accorder pour créer une danse complète.
Tu créeras des combinaisons stylées, en bougeant ta tête à gauche alors que tes pieds partent vers la droite par exemple.

Maintenant c’est à toi d’explorer ce que TON corps est capable de faire. Fais toi plaisir.

 

 

T’étirer et te muscler

apprend-danser-avec-tout-ton-corps-t'étirer-te-muscler

 

LES ETIREMENTS :

 

Comme expliqué dans notre guide des étirements du danseur, étire-toi après tes entraînements de danse et de musculation si tu en fais.
Prend du temps pour bien étirer chaque partie du corps.

Les étirements te permettent de détendre ton corps et ton esprit.

Tu apprends à mieux connaître ton corps : tes muscles, tes os.

Mais surtout, plus tu es souple, plus tu es capable de faire des mouvements avec ton corps.
Ca compte autant pour les danseurs debout que pour les breakers.

Ca te permet de faire des mouvements que ton corps ne peut pas faire si tu es souple, comme le pont, le grand écart ou toute figure de b-boying.

Tu peux faire des mouvements plus amples, aller plus loin dans tes possibilités de danseur.

 

LA MUSCULATION :

C’est le même effet si tu te muscles d’ailleurs, ton corps sera capable de faire plus de mouvements qui demandent de la force.

J’ai vu une énorme différence dans ma façon de popper depuis que je fais de la musculation.

Donc pense bien à renforcer ton corps en faisant des entraînements de renforcements musculaires en plus de tes entraînements de danse. On t’explique comment avoir un bon entraînement de musculation spécifique aux danseurs ici.

 

 

Danser les yeux fermés

apprend-danser-avec-tout-ton-corps-danser-yeux-fermés

 

C’est complètement contraire à ce que je t’avais conseillé précédemment de te regarder dans le miroir ou en vidéo, mais justement en danse il faut savoir lâcher prise aussi.

L’EXERCICE :

 

Le principe est simple :

Met de la musique, ferme les yeux et danse.

Pas de triche ! Si tu triches trop alors met un bandeau sur tes yeux.

 

LE BUT :

 

C’est un exercice efficace pour apprendre à ressentir tes mouvements.
Avec les yeux fermés tu te concentres sur la sensation de ta danse. Tu apprends à connaître ton ressenti quand tu bouges telle ou telle partie de ton corps.

Tu dois connaître ton corps par coeur. En t’obligeant à ne rien voir, tu ne peux que te fier à tes autres sens et au ressenti.

Tu fais attention à certains détails que tu négliges quand tu utilises tes yeux. Tu prends conscience du contact avec le sol, du ressenti de chaque mouvement.
Attention tu vas vraiment ressentir de l’énergie passée en toi quand tu vas faire la vague maintenant.

Le bonus c’est que tu apprends aussi à te repérer dans l’espace.
Au début, tu vas sûrement te cogner contre un mur mais c’est normal. (PS : Nous ne prenons aucune plainte si tu te prends tous les murs de ta maison).

C’est comme si tu enlevais un sens donc il faut le temps que tu t’habitues. Les personnes aveugles ont plus de maîtrise de l’espace que nous, voyants, et ils ont aussi une oreille plus fine. Voilà pourquoi c’est un bon exercice pour travailler ta musicalité aussi.

 

 


Tu as désormais toutes les clés pour savoir comment danser avec tout ton corps !

 

Maintenant c’est à toi de jouer.

Imbrique ces exercices dans tes entraînements de danse. Ce sont des exercices que tu peux faire tout au long de ta carrière de danseur.

Il ne faut jamais oublier de redécouvrir son corps car il évolue, on grandit, on vieillit, on grossit, on devient plus musclé, plus souple. Notre corps change tout le temps donc il faut le redécouvrir à plusieurs parties de notre vie.

 

 

Dis nous en commentaire quel est l’exercice qui fonctionne le plus pour toi !

 

,

Comment bien choisir ton cours de danse

 

Pourquoi aller à un cours de danse ?

C’est le meilleur moyen de devenir un meilleur danseur ! Tu apprends plus vite, tu t’habitues à avoir le rythme, tu apprends des chorégraphies, tu développes de nouvelles techniques, tu deviens plus précis dans tes mouvements, tu prends confiance, tu apprends à être à l’aise avec ton corps et tu te fais des amis.

Sauf que pour que tout cela arrive il faut d’abord choisir quel cours de danse tu vas suivre.

 

Mais ce n’est pas si facile de trouver un bon cours de danse Hip Hop.

Même moi j’ai dû essayer plusieurs cours pour en trouver qui me convenaient.

Les premiers cours que j’ai pris avaient lieu dans un gymnase dans ma ville du 91. J’avais 13 ans donc je ne faisais pas vraiment attention de savoir si ce que mon professeur me disait était intéressant ou non. Je suivais ses conseils et ses cours sans me poser de question.

Sauf que l’année suivante, elle est partie et un autre professeur l’a remplacé. J’ai vite compris que ça n’avait rien à voir !

J’entendais parler de Popping et de Locking pour la première fois de ma vie. Qu’est ce que c’étaient que ces trucs là ? Comment il fait pour popper ? C’est quoi ce truc bizarre qu’il fait avec ses muscles du bras ?

C’était comme si j’entrais dans un nouveau monde. Pourquoi on m’avait caché tout ça avant ?! Le Hip Hop c’est trop cool et tellement diversifié !!

Depuis je n’ai jamais arrêté de prendre des cours de danse. Je me déplace même assez loin pour aller en cours de danse. Je ne le conseille pas pour un débutant, mais à force tu verras que pour assister aux meilleurs cours et workshops, il n’y a pas d’autres choix que de bouger ses fesses.

 

Avec toutes ces expériences en tant qu’élève, j’ai appris à savoir repérer les bon cours de danse.

C’est pourquoi je vais t’expliquer comment bien choisir ton cours de danse Hip Hop ! Et même de danse en général.

 

 

LE STYLE

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-style

Renseigne toi sur les styles de danse Hip Hop

Il existe plusieurs styles de danse en Hip Hop et il se peut qu’ils ne te plaisent pas tous.

Apprend à connaître les différents styles de danse Hip Hop ici ! Comme ça tu comprendras mieux quand il y a écrit “cours de break” ou “cours de House”.

Tu vas commencer à comprendre quel style tu préfères en fonction de la musique, des pas de danse, de l’énergie.

 

Essaye par toi-même

Après t’être renseigné sur tous les styles qui existent, il faut que tu essayes ceux qui te plaisent le plus.

Va aux cours d’essai gratuit, qui ont lieu en septembre pour les cours en association.
Dans les écoles, tu peux toujours arriver en milieu d’année mais le cours ne sera pas gratuit. Mais reste à l’affût car les écoles proposent des portes ouvertes plusieurs fois dans l’année.

Je te conseille de tester plusieurs cours. C’est toujours bon de s’essayer à de nouveaux styles. A force de voir pleins de cours différents tu sauras avec quel style tu te sens le plus à l’aise. Et surtout chaque professeur a sa façon d’enseigner, ce qui peut tout changer !

 

 

LE NIVEAU

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-niveaux

 

Il existe 3 niveaux en danse : débutant, intermédiaire et avancé

Le niveau fait varier le contenu du cours de danse.

  • Un débutant est un danseur novice qui prend un cours de danse pour la première fois de sa vie ou a déjà pris quelques cours mais n’est pas familier avec le style. Par exemple, même si tu as déjà fait de la danse classique 4 ans, il vaut mieux s’inscrire à un cours de Hip Hop débutant.
  • Un intermédiaire est un danseur qui pratique le Hip Hop depuis quelques années et est à l’aise avec les figures et le vocabulaire du danseur Hip Hop. Il sait suivre une chorégraphie et se sent confiant à danser en freestyle devant les autres élèves.
  • Un avancé danse depuis de nombreuses années, il sait suivre une chorégraphie en y ajoutant son style, il peut chorégraphier, il est confiant en battle.

Pour les enfants, les cours sont séparés en fonction des âges. On t’explique ça plus en détail ici : A que âge commencer la danse Hip Hop.

 

Pour connaître ton niveau il faut que tu sois sincère avec toi-même sur le niveau que tu penses posséder en danse

Rien ne sert d’aller à un cours pour danseur avancé si tu finis au fond de la salle à être perdu et à danser 4 temps en retard. Le cours n’aurait plus aucun plaisir. Alors qu’il est essentiel que tu te sentes à l’aise dans ton cours de danse.

Les cours sont construits en fonction des niveaux donc il vaut mieux les respecter.
Si tu n’es pas sûr de ton niveau tu peux toujours aller à un cours d’essai et demander l’avis du professeur qui saura te guider.

 

 

LE PROFESSEUR

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-professeur

Renseigne toi sur le professeur

La plupart des professeurs de danse sont actifs sur les réseaux sociaux (facebook, instagram, youtube). Tu peux voir comment le professeur danse, quel est son style, si c’est plutôt un danseur de battle ou de spectacle, qui a été son professeur avant qu’il ne devienne lui-même prof, etc. Bref, renseigne toi sur son histoire de danseur. (pas sa vie privée hein).

Et sur les réseaux sociaux, il y a souvent des vidéos pendant les cours avec les élèves. Tu as donc de quoi avoir un bon aperçu de ce qui t’attend si tu choisis un cours avec ce prof !

 

Rend toi à un cours

Le meilleur moyen de savoir si un professeur te convient est de tester ses cours.

Ton ressenti est important. Il se peut que tu tombes sur LE professeur que tout le monde aime, qui a les meilleures critiques mais pourtant avec toi ça ne passe pas…
Ça arrive, certaines façons d’enseigner ne vont pas te convenir. C’est pourquoi il est important de tester plusieurs cours si tu en as la possibilité.

Un bon danseur ne fait pas forcément un bon professeur. Etre interprète et professeur sont deux choses différentes. Le métier de professeur de danse exige une certaine pédagogie, patience, savoir expliquer et prendre du temps pour chaque élève. Un bon prof est celui qui a l’oeil, qui voit tes erreurs, te fait t’améliorer et te pousse à ton maximum tout en te faisant passer un bon moment grâce à son énergie.

 

Fais attention à la qualité du cours

Il n’existe pas de diplôme pour professeur de Hip Hop donc tout le monde peut devenir professeur et peut faire les choses à sa façon. Ce qui je pense est une bonne chose !

Mais il faut quand même faire attention à la qualité du cours proposé par le professeur. Certains professeurs de Hip Hop semblent même ignorer l’existence du Locking ou du Popping et se restreignent à du Hip Hop Commercial. Je n’ai rien contre ce style mais je pense qu’un professeur de Hip Hop se doit d’au moins enseigner à ses élèves l’existence des différents styles de danse Hip Hop.

Donc essaye de voir si le professeur a l’air sérieux dans son implication à enseigner et à respecter la culture Hip Hop.

 

 

LE DEROULEMENT DU COURS

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-deroulement-du-cours-de-danse

 

Une fois que tu as effectué ton cours d’essai, tu as plusieurs questions à te poser.

Est-ce que le professeur démarre bien par un échauffement ?

C’est une étape essentielle pour un cours de danse. Un danseur se doit d’échauffer ses muscles avant toute pratique pour bien préparer son corps à l’effort physique.

Les étirements ne sont pas toujours effectués pendant les heures de cours (le professeur n’a pas toujours le temps et peut vouloir privilégier l’apprentissage des techniques). Il faut donc bien penser à faire tes étirements après le cours ou une fois rentré chez toi.

 

Combien de temps dure le cours ?

Les cours varient entre 1h et 2h, 1h30 étant le plus courant. Il faut avoir le temps de pouvoir bien s’échauffer et s’entraîner, tout en restant concentré et énergique.

Une séance d’1h30 est donc la meilleure option pour que le cerveau et le corps aient le temps de tout assimiler sans fatiguer.

 

Est-ce que le professeur se concentre plus sur l’apprentissage de techniques ou de chorégraphies ?

Tout dépend de ce que tu préfères. Forcément les professeurs vont faire les deux, chorégraphie et technique.
Mais si tu préfères que le professeur t’apprenne des techniques pour t’entraîner chez toi et développer ton propre style, alors il faudra faire attention à bien choisir le professeur. Comme à l’inverse, si tu préfères apprendre des chorégraphies pour passer sur scène en fin d’année.

 

Est-ce qu’il y a des spectacles prévus dans l’année ?

Tout le monde n’a pas forcément pour ambition de danser sur scène en fin d’année. Il existe des cours où rien ne t’oblige à apprendre des chorégraphies en vu d’un gala ou toute autre représentation. Il suffit de se renseigner auprès de l’école ou du professeur.

 

 

LE PRIX

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-prix

Vérifie le prix des cours avant de te lancer

Essaye que tes cours de danse te reviennent au moins cher tout en assistant à des cours de qualité !

 

Il existe deux moyens de payer un cours de danse :

  • Dans les associations, l’élève paye à l’année. Le prix varie en fonction de chaque association. Ça tourne souvent aux environs de 200€. Il est possible de payer en plusieurs fois.
  • Dans les écoles, l’élève paye par cours. Tu peux payer soit un cours (environ 10€) soit par carte de 10, 20, 50 cours. N’hésite pas à te renseigner auprès des écoles près de chez toi sur leur fonctionnement de paiement et leur tarif.

Les associations sont souvent moins chères que les écoles. Et les écoles ne garantissent pas forcément un cours de meilleure qualité. Il existe d’excellent cours de danse en associations. Le prix ne fait pas la qualité d’un cours de danse.

 

 

LE LIEU

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-lieu

 

Il faut que ta salle de danse soit proche de chez toi

Si elle se situe trop loin tu auras par moment une grande flemme de t’y rendre, jusqu’au jour où tu n’iras plus du tout… Ce serait bête de perdre ta motivation, surtout que pour devenir un bon danseur il faut garder une certaine rigueur.

Tu devras te rendre au moins une fois par semaine à ton cours de danse donc ne néglige pas le temps du trajet aller-retour.

 

Il faut que ce soit un lieu agréable

Tu viens à un cours de danse pour travailler et suer (littéralement) mais tu sais que quand tu viens tu vas passer un moment agréable avec tes amis. Vous allez rigoler quand au moment de faire une wave tu vas partir du mauvais sens.

Pas de pression et pleins de moments fun en perspective !

 

La salle doit être assez grande et avec des miroirs

Toutes les associations n’ont pas les moyens ou les capacités d’obtenir de bonnes salles de danse avec un beau parquet.
Cependant, essaye de trouver un cours où la salle est assez grande pour que tout le monde ait la place de danser et qu’elle possède assez de miroirs pour que tout le monde se voit. Les miroirs sont essentiels pour que tu te corriges et que tu apprennes à connaître ton corps de danseur. Un danseur travaille toujours avec un miroir pour visualiser ses mouvements.

 

Il vaut mieux choisir une école ou une association ?

Les deux proposent des cours de qualité. A toi de juger quel cours vaut plus le coup en fonction des points cités précédemment : proximité, prix, ambiance et qualité du cours, bon prof.
D’ailleurs, si tu habites à Paris, voici une sélection des meilleurs cours en école de danse pour t’aider à faire ton choix !

 

Pense à regarder ce que l’école ou l’association propose en plus des cours

Evénements, soirées, rencontres entre danseurs, etc. C’est toujours un bon point d’être dans un lieu vivant qui propose plusieurs activités. Tu peux rencontrer d’autres danseurs et montrer les derniers pas de danse que tu as appris !

 

 

L’HORAIRE

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-horaire

 

Ton cours doit faire parti de ton emploi du temps

Si tu sors de l’école ou du boulot à 17h30, que ton cours commence à 18h à l’autre bout de la ville et que tu es obligé de prendre le bus qui passe toutes les demi heures, alors ça va être compliqué.

Il faut que ton cours de danse puisse rentrer dans ton agenda.

Renseigne toi pour trouver le meilleur cours à l’horaire qui te conviendra le mieux

Les cours pour adultes se déroulent pour la plupart en fin d’après-midi et soirée durant la semaine.
Ceux des enfants sont généralement le mercredi et samedi.

Tu devrais donc trouver un cours qui rentre dans ton planning !

 

 


 

Où trouver facilement des cours de danse ?

comment-bien-choisir-ton-cours-de-danse-ou-trouver

Rend-toi au forum des associations

Le forum des associations c’est le moment où toutes les associations de ton quartier se réunissent, ce qui te permet de t’inscrire pour prendre des cours de danse, sport ou toute autre activité artistique.

Les forums ont toujours lieu en septembre. C’est le rendez-vous obligatoire si tu veux être au courant des cours qui ont lieu près de chez toi.

Va aux forums de plusieurs villes près de chez toi. Tu auras le choix et pourras ainsi assister à plusieurs cours d’essai gratuits pour être sûr de trouver le cours qui te convient !

 

Suis les danseurs que tu aimes sur Facebook et Instagram

Ils postent souvent leur actualité et tu peux voir où ils donnent cours en ce moment.

 

Suis tes écoles préférées sur les réseaux sociaux

Tu peux te tenir au courant des cours et workshops prévus dans les prochains jours et semaines. Tu ne passeras plus à côté des bons cours.

En plus, c’est un bon moyen d’avoir un aperçu de ce que ces écoles proposent car elles postent sur Instagram des vidéos filmées pendant les cours.

Voici quelques écoles parisiennes à suivre :

la Juste Debout Schoolle LAX Studio, le Pleyel City Beast.

 

Inscris toi sur Meetup

C’est une application qui te permet de voir ce qu’il se passe d’intéressant près de chez toi en fonction de tes passions. En recherchant “danse hip hop” tu pourras être courant des cours et événements qui ont lieu dans tes environs.

C’est beaucoup utilisé pour les danses latines. On sait jamais si ça tu as envie d’agrandir ton vocabulaire de danseur !

 

 


Voilà, tu as tous les outils pour trouver le meilleur cours de danse Hip Hop proche de chez toi !

N’oublie pas qu’en rentrant dans un cours le plus important est de kiffer ! Les problèmes restent à la porte, c’est ton moment pour t’amuser et bouger ton body !

 

N’hésite pas à nous dire en commentaire où tu prends tes cours de danse et pourquoi tu penses que tes cours sont les meilleurs !

 

,

Les Styles de Danse Hip Hop

Ce qu’on appelle généralement “le Hip Hop” en danse est plus diversifié que l’on pense.

Le “Hip Hop” est une grande famille qui regroupe pleins de façons de danser.

Le terme “la danse Hip Hop” peut être mal interprété. Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas une danse unique en Hip Hop. Cet art est tellement plus riche que ça ! Il existe plusieurs styles de danse Hip Hop.

En fait c’est comme si on disait qu’un bboy dansait pareil qu’un locker

 

styles-de-danse-hip-hop

Je parle chinois ?

Pour prendre une autre comparaison qui te parlera sûrement mieux : c’est comme dans le Rap. Il existe plusieurs variantes, plusieurs sonorités différentes, autant dans les instrus, les thèmes abordés par le rappeur que sa façon de poser sa voix. Et bien en danse Hip Hop c’est la même chose. Il existe différents styles qui ont chacun des codes spécifiques.

Mais je comprends que ce soit compliqué, surtout pour les débutants, de reconnaître tous les différents styles de danse Hip Hop.

 

On va t’aider en te répertoriant tous les styles de danse reconnus comme faisant partie de la culture Hip Hop et en t’expliquant d’où ils viennent et comment les reconnaître facilement !

 

Quels sont les styles de danse Hip Hop ?

 

On commence par la première des danses considérés comme Hip Hop

 

Le Break/ B-boying :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-break-dance-style

  • Histoire :

breakbeat = le moment dans une musique où on entend seulement la basse, la batterie et la guitare.

Durant les block parties, c’est sur cette partie de la musique que les bboys s’amusaient le plus. Les DJ ont donc trouvé des techniques pour faire durer le breakbeat plus longtemps. D’où le nom “breaking” = danser sur le break de la musique.

Le Break est ainsi né durant les années 1970 dans le Bronx à New York. Il prend naissance en même temps que les autres arts de la culture Hip Hop (DJing, MCing et Graffiti).

Clique ici si tu veux en apprendre plus sur l’Histoire du Break.

 

  • Spécificité :

Le b-boying se pratique essentiellement au sol, à l’inverse des autres danses Hip Hop.

C’est une danse acrobatique qui mêle force et souplesse.

 

  • Les mouvements de base :

le top rock : le danseur se prépare à aller au sol en faisant des pas debout. Certains de ces pas sont empruntés de la gestuelle des boxeurs ou de pas de danses latines.

le up rock : autre façon pour le danseur de préparer sa descente au sol. C’est une simulation de gestes de combat : coups, esquives, parades. Ca crée du jeu dans le battle.

le foot work : le danseur est au sol et joue en se déplaçant et en changeant ses appuis de mains, genoux et pieds.

les phases (ou power moves) : mouvements physiques et acrobatiques. Ce sont principalement des tours sur la tête, le dos, les mains. Le danseur travaille sur la précision, la vitesse, les directions et l’énergie des phases.

les freezes : arrêt dans l’enchaînement des mouvements pour surprendre le spectateur. C’est souvent le moment où tu regardes le bboy et tu te dis “wtf comment il fait ça avec son corps ? Et comment il peut être en équilibre seulement sur son petit doigt ???”

 

  • Danseurs à retenir :

Bboy Mounir, Lilou, Hong10, Junior, Pocket, Ronnie… Il y en a trop ! Impossible de tous les citer.

Certains font aussi parti de crew comme le Vagabond Crew ou The Floorrioz.

 

 

Le Locking / Lock :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-locking-style

  • Histoire :

to lock = verrouiller.

Le Locking est une danse debout d’inspiration funk. Elle est née dans les années 1960 dans un club de Los Angeles par Don Campbell.

Clique ici si tu veux en apprendre plus sur l’Histoire du Locking.

 

  • Spécificité :

C’est une danse festive qui se caractérise par des mouvements fluides et arrondis, très funky associés à des arrêts pour surprendre le spectateur.

 

  • Les mouvements de base :

le pointing : consiste à tendre les bras et pointer du doigt vers une direction

le rolling : rotation des poignets

le clapping : clapper les mains entre elles, ou même sur le sol

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Don Campbell, The Lockers

New School française : Manu et Loic, P Lock, Candyman, Zid, Willow, Funky J

 

 

Le Popping / Pop :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-popping-style

  • Histoire :

to pop = éclater (comme le pop corn !)

Danse debout faisant parti des funk styles comme le Lock. Elle est née dans les années 1970 en Californie.

 

  • Spécificité :

La technique de cette danse est de contracter puis relâcher ses muscles le plus vite possible. Cela donne un effet de pop, d’éclatement, de pulsions.

 

  • En battle le popping peut prendre plusieurs formes :

le waving ou smurf : le danseur s’applique à faire des mouvements d’ondulations et de vagues qui se transmettent d’une partie du corps à l’autre. T’as l’impression qu’une vague d’énergie se déplace dans le corps.

le robot : imitation des mouvements mécaniques d’un robot. Le danseur isole chaque partie de son corps et décompose chaque mouvement pour rendre cet effet robotique.

le sliding : déplacements sous forme de glissades au sol où le danseur alterne différents appuis (notamment les demi-pointes et talons). Cela donne l’illusion que le danseur glisse sur le sol comme sur de la glace ou en apesanteur. Un pas très connu de sliding est le fameux moonwalk (marche sur la lune, l’apesanteur, la gravité, tu commences à visualiser !)

le tetris ou tutting : le danseur dessine avec ses bras, ses doigts ou ses jambes des formes angulaires, ce qui crée un jeu de lignes.

le boogaloo : le danseur travaille sur des mouvements fluides, donnant un effet de pantin désarticulé.

le slow motion : effet visuel et musical où le danseur ralentit ses mouvements pour donner l’effet qu’il bouge au ra…….len…….ti.

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Electric Boogaloos

New School à l’étranger : Lia Kim, King Tutat
Nos français : Bruce Ykanji, Nelson, Salah, Sadeck, Marie Poppins

 

 

Le Hip Hop New Style :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-hip-hop-new-style

  • Histoire :

Cette danse prend plusieurs noms : Hip Hop New Style / New School / Freestyle.

Elle est née dans les années 1990 avec le changement de sonorités, plus électroniques, des musiques.

C’est surement l’image que les gens ont le plus facilement en tête, avec le breakdance, quand on leur dit “danse Hip Hop”. C’est celle la plus mise en avant ces dernières années.

 

  • Spécificité :

Danse métissée qui s’inspire autant des autres styles de Hip Hop que d’autres styles de danse qui ne font pas parti de la famille Hip Hop. Ce style laisse au danseur la liberté dans son interprétation.

 

  • Les mouvements de base :

Il n’existe pas de mouvements spécifiques à cette danse. Pour faire court, le but c’est : innover, trouver de nouvelles façons de bouger, être en accord avec la musique, créer son propre style.

 

  • Danseurs à retenir :

Les Twins, Physs, Kefton, Ice.e, Waydi, Boubou, Skitzo, Diablo

 

La House Dance :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-house-style

  • Histoire :

La House Dance est apparue dans les années 1970-1980 au cœur des clubs de Chicago et New York.

Cette danse prend ses influences de plusieurs styles : claquettes, danses latines, africaines et même disco.

 

  • Spécificité :

La spécificité de cette danse vient de sa musique. La prise du temps se fait en l’air et non au sol. Cette différence rythmique crée une danse fluide, légère, qui joue sur les appuis plus aériens et sautés.

 

  • Les mouvements de base :

le jacking : impulsion qui se répercute sur le buste (s’inspire du jouet “Jack in the box” où un clown jaillit d’une boîte)

les talon-pointe : jeu d’appuis

les rebonds : en House le danseur ne s’arrête jamais de rebondir, autant avec son buste, qu’avec des petits sauts sur le sol

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Brian Footwork Green, Marjory Smarth, Ejoe Wilson

Nos français : Mamson, Yugson, Babson, Kapela (issus des groupes Wanted Posse et Serial Stepperz), Didier Firmin

 

 

Le Krump / Krumping :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-krump-style

  • Histoire :

Krump = kingdom radically uplifted mighty praise. Difficile à traduire en français, (“éloge puissant d’un royaume radicalement élevé”) mais on comprend tout de suite que cet art prend sa source dans un truc mystique.

Le Krump est apparu dans les ghettos de Los Angeles au début des années 1990.

Il descend du “clowning”, le fait de se déguiser en clown et de danser pour divertir les enfants durant leurs goûters d’anniversaire. La concurrence était tellement rude, que c’est par le battle que les danseurs gagnaient leur place. (Dure dure la vie de clown…)

Le Krump s’est ensuite répandu comme moyen d’échapper à la vie des gangs en relâchant cette rage d’une façon non violente.

 

  • Spécificité :

C’est une danse énergique qui a un rôle d’exutoire.  Elle a un côté très spirituel et voire même animal. D’ailleurs plusieurs danseurs de Krump portent des noms d’animaux, rien d’anodin.

Elle prend ainsi forme par des mouvements rapides, secs, forts, qui résonnent.

 

  • Danseurs à retenir :

Américains : Tommy the Clown (inventeur du clowning), Tight Eyez et Big Mijo (créateurs du Krump), le groupe The KrumpKings, Miss Prissy, Lil C

Nos français : Grichka, Alexandre Cyborg, Wolf

 

 

Le Voguing / Waacking :

Les-Styles-de-Danse-Hip-Hop-voguing-style

  • Histoire :

voguing = nom inspiré du magazine de mode Vogue

Cette danse est né dans les boîtes gays des communautés afro-américaines et latinos de Los Angeles et New York pendant les années 1980.

 

  • Spécificité :

Le Voguing s’inspire des défilés de mode. Les danseurs jouent sur les attitudes et les poses extravagantes comme s’ils défilaient sur un podium. Il y a également une féminité affirmée dans les mouvements, que le danseur soit femme ou homme.

 

  • Les mouvements de base :

le wacking : jouer sur les attitudes comme les mannequins ou les actrices

le punking : mouvements de bras très rapides autour de la tête

les poses extravagantes : debout comme au sol, le danseur “tape la pose”

 

  • Danseurs à retenir :

Old School : Archie Burnett, Willi Ninja

New School : Aya Sato et Bambi, Ibuki

 

 


Tu sais tout sur les différents styles de danse Hip Hop !

Tu n’as plus le droit de te tromper entre le Locking et le Popping, ni de croire que la danse Hip Hop se réduit au Break.

Notre culture est riche !

Il existe forcément un style de danse Hip Hop qui va te plaire !

Ce sera plus clair pour toi quand tu regarderas un battle ou quand tu voudras t’inscrire à un cours de danse Hip Hop !

 

 

Dis nous en commentaire quel est ton style de danse Hip Hop préféré !

 

Pourquoi il ne faut pas que tu danses

 

Qu’on se le dise. Danser, c’est une perte de temps !

Il faut se préparer pour aller en soirée, aller en cours, se faire beau, apprendre à danser, sourire, être heureux, être confiant, se souvenir des pas, être sociable…

Beaucoup trop de choses que tu pourrais éviter si tu ne dansais pas.

On va voir comment éviter ces problèmes, car plus tu vas danser plus tu vas devoir gérer (tu n’imagines pas à quel point c’est l’horreur !).

 

Pourquoi il ne faut pas danser

ATTENTION 

L’article que tu t’apprêtes à lire est à prendre au 2 voir 100ème degré.

(Je précise que je ne juge aucun des comportements que je décris comme mauvais à 100%)

 

Tu vas avoir une vie sociale développée et faire (beaucoup) trop de rencontres

 

Avant de commencer à danser j’étais bien, un petit cercle de connaissances, les mêmes préoccupations, ma routine quoi.

J’ai commencé à devenir bon danseur et à aimer ce que je faisais et là les problèmes ont commencé. Je devais gérer mes relations et changer ma vie tranquille.

Il n’y a rien de pire que de recevoir des demandes pour sortir ou de rencontrer des gens passionnés comme toi.

Tout le temps que tu vas perdre à dire non pour sortir c’est déjà trop de travail.

Ton canapé aime cette relation exclusive que tu as construite, imagine son chagrin si tu sors tout le temps.

Et puis je sais que tu as assez de personnes cool dans ta vie.

Pourquoi en avoir plus, franchement, je ne sais pas.

.

 

Ton corps va s’affiner, se muscler et tu vas devenir hyper sexy

 

pourquoi-ne-pas-danser

Si tu danses, prend garde à toute l’attraction que tu vas créer.

Les gens vont te désirer, te regarder, et comme on t’a toujours répété : le plus important c’est la beauté intérieure, les gens doivent t’aimer peu importe le physique !

Ceux qui changent leur relation seulement à cause du physique sont forcément des personnes mauvaises et intéressées.

En plus, tous les efforts vont faire que ton corps va se transformer.

Tu vas gâcher des années d’efforts à garder ce ventre bien rond et cette santé que tu avais construits après des années de fast food ou de soirée canapé.

A cause de ton corps trop sexy, tu vas entendre trop de compliments et tes chevilles vont exploser ce qui va mener à un autre problème.

 

Tu auras confiance en toi

 

Le problème avec la danse, c’est que ta confiance va vite se développer.

Pour séduire Sarah du cours de Popping je n’ai pas eu besoin d’avoir confiance.

En général ça repousse les autres, j’ai tout fait pour être dans mon coin et depuis je vis une relation exceptionnelle avec la femme de ma vie. (Si seulement)

Etre confiant ça te causera du tort et te rendra malheureux !

Ceux qui affichent fièrement leur confiance, qui assument qui ils sont, ont forcément un problème d’égo ou sont arrogant.

A quoi bon danser si c’est pour devenir une mauvaise personne !?

La solution magique est de rester dans ta prison intérieure. Une vie remplie de doutes, insécurité, c’est ça la vie rêvée.

Pourquoi sortir de sa zone de confort, si il y a le mot confort c’est pas pour rien !

 

Tu vas être heureux et rendre les autres heureux

 

Avec toutes les hormones que tu vas sécréter en dansant, tu vas devenir souriant, avoir un bon langage non verbal, partager ta bonne humeur et rendre les autres heureux.

C’est tout l’inverse que l’on veut de toi.

Je t’ai dit de rester dans ton coin tu n’écoutes vraiment pas les points précédents…

 

S’il y a bien une chose que tu dois respecter c’est le dicton « métro, boulot, dodo ».

Cette expression synthétise la vie de rêve, une vie de bonheur, ça n’est pas pour rien qu’elle est populaire !

Regarde la plupart des personnes qui sont dans le métro.

En manque de sommeil, prête à passer leur journée à travailler pour quelque chose qui ne leur convient pas et bien tous ces gens sont très heureux.

Tous ces signes se lisent sur leurs visages, les poches sous leurs yeux aussi gros qu’une valise, c’est le visage d’un champion !

En dansant tu louperas cette belle opportunité d’être sans passion.

 

 

Tu vas devenir intelligent et améliorer ta mémoire

 

Si tu es comme moi à ne jamais te souvenir de la date d’anniversaire de tes proches c’est très bien. Ils ne seront pas fâchés et comprendront.

Danser pourrait faire changer cette bonne habitude et te faire avoir une meilleure mémoire.

A quoi bon quand Facebook et les nouvelles technologies te rappellent déjà tout !

 

Sexuellement tu vas devenir un Dieu

 

pourquoi-ne-pas-danser1

A cause de ton sens du rythme et de ton corps d’athlète tu vas réussir à donner trop de plaisir à ton/ta partenaire.

Franchement à quoi bon quand tu peux simplement te faire plaisir et t’endormir en bon gentleman.

Conseil pour vous messieurs, n’oubliez pas que le plus important est votre plaisir, elle s’en contentera et vous fera même un câlin en guise de remerciement.

Et franchement une vie sexuelle trop intense va te fatiguer et tu finiras par être lassé.


 

Cet article est fait pour faire réagir et t’ouvrir les yeux sur certaines réalités, te donner l’envie de danser.

Evidemment si la vie devenait magique grâce à la danse ça serait fou, mais c’est déjà un bon début !

 

Raconte-nous les changements qui sont apparus dans ta vie depuis que tu danses, ça ne peut qu’être positif !

 

,

Quelles sneakers porter pour danser le Hip Hop ?

La paire de sneakers est l’accessoire indispensable d’un danseur de Hip Hop.

Que tu sois danseur de Break, de Popping ou de House, tu as forcément une paire de sneakers dans ton placard pour tes entraînements de danse.

Tu danses tout le temps avec tes sneakers, donc autant bien les choisir.

Surtout que maintenant, le style vestimentaire Hip Hop s’est largement popularisé !

Tout le monde se balade en sneakers. En battle comme en cours de danse, les danseurs portent des sneakers.

 

Imagine toi à un battle de Hip Hop, c’est la finale, la salle est impatiente.

Le premier bboy arrive, une paire de Puma Suede aux pieds, classique, stylé, impeccable.

Le deuxième fait son entrée, PIEDS NUS !?! Quelle erreur inacceptable, il se fait disqualifier directement et perd le titre de champion !

(Histoire vraie pas du tout exagérée…)

 

Pour éviter ce genre de situation, on va voir ensemble pourquoi le choix de tes sneakers est important quand tu danses et quelles sneakers sont les mieux pour danser.

 

Les sneakers, un indispensable en danse hip hop

 

Aujourd’hui, les sneakers se trouvent sur tous les pieds. Elles se portent dans la rue, dans les salles de sport et sur les défilés de mode.

Ce ne sont plus juste des chaussures pour faire du sport.

Les marques ont bien compris l’engouement pour le style vestimentaire Hip Hop. Ils font régulièrement des collections en collaboration avec des figures emblématiques de la culture Hip Hop.

On retrouve des collections avec :

  • de grands sportifs comme Michael Jordan avec ses paires de Jordan en collaboration avec Nike
  • des chanteurs comme Rihanna avec sa collection Fenty pour Puma
  • des rappeurs comme Kanye West avec ses paires de Yeezy en collaboration avec Adidas

Les artistes créent même leurs propres collections de vêtements et de chaussures, comme Drake qui a créé sa marque OVO.

 

La tenue du danseur : être confortable

 

En tant que danseur tu as besoin d’être à l’aise dans tes vêtements. 

Tu dois pouvoir faire tous les mouvements que tu veux. Tu ne dois pas être gêné pour aller au sol ou faire un headspin.

Rien de plus désagréable que de danser et de te sentir trop serré dans ton jean ou avoir trop chaud dans ton pull.

 

Mais du coup comment il faut s’habiller quand je danse ?

 

Tu peux toujours compter sur la panoplie t-shirt, jogging, baskets : efficace et rien de mieux pour être à l’aise sans avoir trop chaud.

Mais tu vas me dire, c’est vraiment pas sexy comme tenue.

Bon déjà, quand tu t’entraînes, tu n’as pas besoin d’être sexy ! Dans la salle de danse tu es tout dégueu, tu transpires, tu pues, tu portes un tshirt tout noir dédié à tes séances de danse et les sneakers les moins stylées de ton dressing pour être sûr de ne pas avoir peur de les abîmer.

 

Ne porte pas tes vêtements préférés pour t’entraîner. Tu vas les pourir !

Ils vont s’abîmer, s’étirer et même prendre l’odeur de la transpiration.

 

Et oui, s’entraîner en danse Hip Hop c’est pas toujours sexy… Mais ça fait parti du boulot pour devenir un bon danseur !

Pour tes entraînements de danse : porte des vêtements simples, pas chers, que tu ne portes que quand tu t’entraînes comme ça tu t’en fous de transpirer dedans.

En vérité, un jogging noir, un tshirt noir et des sneakers basiques sont la tenue parfaite pour tes entraînements de danse !

 

Mais comment m’habiller quand je sors en soirée ou en battle et que je sais que je vais danser ?

 

Là c’est un autre problème, tu as forcément envie d’être bien habillé car tu sais que tu vas danser devant des gens et tu as envie d’être stylé.

Bon déjà, une règle à respecter : ne porte pas les vêtements que tu mets à l’entraînement quand tu sors !
Ces vêtements sont dédiés à tes entraînements de danse et doivent y rester !

 

Le problème quand tu sors en soirée ou en battle est que tu dois être à l’aise mais stylé à la fois.

Heureusement pour nous, le style vestimentaire Hip Hop est exactement fait pour ça !

 

Les marques font maintenant des jogging, sneakers et hoodies trop stylés dans lesquels tu te sens très à l’aise.

Maintenant, c’est possible d’être bien habillé et à l’aise dans ses vêtements pour danser !

C’est très simple de trouver des joggings cintrés, des t-shirts sous toutes les formes ou de belles brassières pour les femmes. Et c’est ENCORE plus facile de trouver de bonnes sneakers !

Il existe de nombreuses marques, Nike, Puma, Adidas ou Reebok avec des modèles à l’infini !



 

Quelles sneakers choisir ?

 

Tu l’auras compris, les sneakers sont à la mode !

Pour la vie de tous les jours, tu choisis les baskets qui te plaisent le plus, toutes les formes et toutes les couleurs, mais pour danser il y a certaines paires qui sont plus adaptées.
Pour un danseur, il vaut mieux que ta paire de sneakers soit confortable : légère, à semelles ni trop fines, ni trop épaisses et pas trop chères.

 

Les meilleures sneakers pour danseur Hip Hop

 

Je t’ai fait une petite sélection des meilleures sneakers pour danser, autant en battle, qu’en cours de danse.
Les paires que j’ai choisies sont pratiques pour danser avec, à des prix abordables.

Pas besoin de mettre des fortunes dans la dernière paire de Air Max à 140€, surtout si c’est pour qu’elles soient trouées dans trois mois.

Je me répète mais, tes sneakers pour t’entraîner vont s’abîmer assez rapidement, donc choisis une paire qui te plaît mais à un prix raisonnable.

Et si tes baskets ne s’abîment pas, ça veut dire que tu ne t’entraînes pas assez, alors hop hop au boulot !

Une paire pas chère ne veut pas dire qu’elle est moche ! Celles que j’ai choisies sont simples mais tu peux toujours avoir la classe sur la piste de danse avec.

Voici une sélection de 4 paires de sneakers parfaites pour danser :

 

LA PUMA SUEDE

Agréable, confortable, stylé

C’est un classique des bboys

(environ 85€ la paire)

sneakers-danse-hip-hop-puma-suede


LA NIKE HUARACHE

Légère, confortable et dans les tendances

(environ 100€ la paire)


sneakers-danse-hip-hop-nike-huarache


LA ADIDAS SUPERSTAR

Classique indémodable, de toutes les couleurs

(environ 100€ la paire)


sneakers-danse-hip-hop-adidas-superstar


LA CONVERSE

Très légère, semelle plus fine

(environ 70€ pour la paire Classics)


sneakers-danse-hip-hop-converse

Tu devrais trouver ton bonheur parmi ces 4 paires.

Maintenant, c’est à toi de faire ton choix ! Ces 4 paires servent d’exemple, les paires qui leur ressemblent peuvent très bien faire l’affaire, comme les Stan Smith d’Adidas par exemple.

 

Astuce pour garder tes sneakers clean :

 

A force de t’entraîner, tes sneakers vont commencer à morfler…

Elles vont avoir des trous et elles seront toute sales.

Pour les trous, je ne peux pas faire grand chose pour toi mais j’ai une astuce pour bien nettoyer tes sneakers et les garder en bon état plus longtemps !

Pour les laver, ma petite astuce est de le faire avec une brosse à dents et du dentifrice.

Prend une vieille brosse à dents qui ne sert que pour ça ! Ne te trompe pas avec celle que t’utilise pour tes dents !

Met du dentifrice dessus avec un peu d’eau et nettoie les parties en cuir et la semelle avec.

La brosse à dents a des poils durs qui enlèvent bien toute la crasse. Et le dentifrice contient des produits chimiques bizarres qui sont censés te rendre les dents blanches donc ça marche bien pour rendre tes sneakers propres et bien blanches, surtout la semelle.

 

 


Tu sais maintenant comment choisir tes sneakers pour être le plus à l’aise quand tu danses tout en restant stylé.

 

Surtout fais toi plaisir ! N’hésites pas à mettre les sneakers qui te plaisent le plus, qu’elles soient jaune, noir, trouées ou toutes neuves.

Il existe des sneakers pour tout le monde !

 

Dis nous quelle est ta paire de sneakers préférée en commentaire ! On veut savoir si tu as du style ou pas 😉 (La notre reste la Puma Suede classic)