,

Comment créer une chorégraphie en 6 étapes

En danse Hip Hop tu as deux manières de danser :

  • l’Improvisation ou Freestyle : tu mets une musique et tu danses dessus sans avoir rien prévu à l’avance. Tu improvises sur le moment en fonction de ce que la musique t’inspire. Tu crées en direct et tu ne pourras jamais refaire le même passage.
  • la Chorégraphie : tu prends le temps de créer un enchaînement de mouvements qui ont du sens entre eux, qui sont liés et qui ont un ordre précis. Tu crées en connaissant la musique et en voulant donner du sens à ta danse.

Tu as compris, tu ne travailles pas de la même manière quand tu fais du freestyle ou quand tu fais une chorégraphie.

Créer une chorégraphie peut faire peur quand tu es débutant mais ce n’est pas si compliqué que ça !

Je t’ai choisi 6 étapes que je suis moi-même quand je veux créer une chorégraphie.

C’est parti, tu n’as qu’à suivre le guide !

 

Etape 1 : Trouve ta musique et écoute la BEAUCOUP

comment-creer-choregraphie-6-etapes-trouve-ta-musique-ecoute-la-beaucoup

Pour créer ta chorégraphie, tu vas avoir besoin d’une musique.

Va sur youtube, spotify ou soundcloud et choisis une musique qui te plaît.

(Soundcloud est un bon endroit pour trouver des musiques originales car tu as accès aux créations de DJ et beatmakers. Certaines musiques sont libres de droit donc c’est pratique si tu veux faire des vidéos de danse sans avoir de problème de droit d’auteur).

Pour faire ton choix, prend une musique où tu entends plusieurs sonorités et rythmes différents, pour être sûr de travailler ta musicalité et créer une chorégraphie de ouf !

 

Une fois que tu as ta musique, écoute la en boucle !!

Ne l’écoute pas seulement passivement. Prend le temps de bien l’écouter, de l’étudier en faisant attention aux détails et aux différents sons qui la composent. (Je t’explique ça en détail ici : comment améliorer simplement ta musicalité).

Découvre des sons subtils que personne n’entend et qui vont rendre ta choré encore plus cool si tu danses dessus.

Danse dans ta tête. Visualise quel pas tu pourrais faire sur ce rythme de batterie ou sur les lyrics.

A force de l’avoir écouté, choisis sur quelle partie tu veux danser; si tu veux danser sur la musique en entier ou si seulement la partie de 1:32 à 2:56 t’intéresse.

Et si tu as besoin, coupe la musique avant de commencer à créer ta chorégraphie. Ce sera plus simple pour retrouver le bon moment de la musique, sans avoir à remettre à 1:32 à chaque fois.

 

Etape 2 : Prend de l’inspiration

comment-creer-choregraphie-6-etapes-prend-inspiration

Ce n’est pas vraiment une étape à faire JUSTE avant de créer ta chorégraphie mais plutôt une habitude à prendre dans ta vie.

Avant de commencer à créer ta chorégraphie, tu n’as rien. La page est blanche pour l’instant mais c’est à toi de la remplir de ce que tu veux.

Le monde offre une infinité de possibilité d’inspiration pour tes mouvements, il suffit de faire un peu plus attention à ce qui t’entoure.

 

Les chorégraphies des autres danseurs peuvent être une bonne source d’inspiration.

C’est un classique surtout quand on est débutant de s’inspirer des créations des autres chorégraphes, mais je ne pense pas que ce soit la meilleure des manières pour créer TA chorégraphie. C’est bien de s’inspirer de ce que les autres danseurs font mais le problème est que c’est leur création et pas la tienne.

Créer une chorégraphie est un moyen de raconter ton histoire. Pourquoi aller chercher de l’inspiration chez les autres alors que le plus simple est de s’inspirer de ce qui t’entoure et de ce que tu aimes TOI.

 

La meilleure source d’inspiration reste donc : tout ce qui t’entoure !

 

  • Tout ce qui touche au mouvement :

–  une danse Hip Hop : par exemple, tu es spécialisé en Popping mais tu peux t’inspirer d’une figure de Break pour un passage au sol.

–  une autre danse qui ne fait pas parti de la famille Hip Hop : la salsa, le classique, le jazz, la capoeira, les claquettes, le cirque, etc.

–  un sport : karate, basketball, gymnastique, boxe, football, etc. D’un coup tu peux faire un switch au milieu de ta chorégraphie pour rajouter de l’humour.

 

  • Les autres arts :

–  Films, mangas, dessins animés, séries, livres, BD, comics, jeux vidéos, peintures, statues, opéra, théâtre, etc.

 

  • La nature :

–  Les animaux : tu peux prendre inspiration sur leur façon de bouger, de se déplacer. Certains danseurs ont même un nom d’animal car ils ont une façon particulière de danser, comme Skorpion, appelé comme ça car il place son pied proche de sa tête comme la queue d’un scorpion.

–  les éléments : comme l’eau, le feu ou le vent. Tu peux t’en inspirer pour créer un atmosphère à ta danse. Par exemple, tu peux vouloir représenter l’eau par des mouvements fluides qui ne s’arrêtent jamais, avec la bonne musique le résultat peut être dingue.

 

  • Les relations humaines :

–  l’amour, l’amitié, la naissance, la mort, etc. Tu peux t’inspirer de ce que tu vois dans les films ou dans les livres, tout comme de ta propre vie. Chaque moment de ta vie est une source d’inspiration pour ta danse.

–  la psychologie : la folie, la joie, la peur, le stress, l’arrogance, la cupidité, etc, etc. Les humains ont assez de pêchés et travers pour créer des chorégraphies à l’infini !

 

  • Des domaines qui n’ont rien à voir avec la danse :

–  l’histoire, la philosophie, la spiritualité, les mathématiques, l’électricité, etc.

 

Bref, tu l’auras compris, TOUT peut être une source d’inspiration. Tu crées ce que tu veux.

Je te vois déjà me dire “mais moi je veux juste danser sans réfléchir à tout ça”. Pas de problème, tu peux très bien créer une chorégraphie sans but précis et juste faire des mouvements parce que tu as envie de faire tel ou tel pas de danse.

Juste, si tu es en manque d’inspiration, tu peux toujours te raccrocher à tout ce que j’ai cité au-dessus.
Ca rajoutera une touche personnelle à ta chorégraphie.

 

Etape 3 : Improvise

comment-creer-choregraphie-6-etapes-improvise

 

Avant de te concentrer sur la création de ta chorégraphie, prend le temps de faire un petit freestyle ou deux sur ta musique pour te l’approprier.

Met ta musique et improvise dessus sans te mettre aucune contrainte.

Ressens la musique et essaye de repérer les sons qui t’inspirent pour mettre tes mouvements dessus.

Fais le autant de fois que tu le souhaites.

Tu ne vas pas forcément utiliser les même mouvements dans ta choré, la plupart tu ne vas même pas t’en souvenir.

Le but est de laisser ton corps répondre à la musique et de te détendre. Si tu te mets à l’esprit qu’il faut tel pas de danse à ce moment là, ta danse va être trop rigide et ta chorégraphie manquera de groove.

Et tu passeras peut-être à côté de sons de la musique sans les entendre alors qu’ils sont intéressants à choper pour créer ta chorégraphie dessus.

C’est pourquoi, une petite session de freestyle est de rigueur avant de commencer le gros travail !

Joue avec la musique, laisse ton corps groover. Vois comme ton corps suis la musique naturellement et garde ce groove pour créer ta chorégraphie.

A force d’improviser, des pas de danse vont te venir à l’esprit et tu peux les garder en tête pour créer ta choré après.

Ta chorégraphie paraîtra plus naturelle si tu procèdes comme ça.

 

Etape 4 : Assemble tes mouvements

comment-creer-choregraphie-6-etapes-assemble-tes-mouvements

 

Avant d’arriver à une chorégraphie complète, ça va ressembler à rien, tu tu vas avoir des bouts de chorégraphie par ci par là qu’il va falloir assembler pour créer une choré cohérente.

Laisse la musique tourner pendant que tu essayes des mouvements dessus.

Ca te permet de vraiment absorber la musique jusqu’à la connaître par coeur et tu accordes tes mouvements sur la musique.

Tu dois partir de la musique et non pas de tes pas de danse. Si tu t’obstines à vouloir faire coller un pas de danse à la musique, ta chorégraphie sera en décalage avec la musique. Et tu peux avoir une chorégraphie qui déchire, si elle ne colle pas avec le son, elle n’a aucun intérêt.

Alors que si tu pars de la musique et que tu crées des mouvements petit à petit AVEC la musique, ta chorégraphie va déchirer quoi qu’il arrive !

Tu peux faire une chorégraphie pas terrible, si elle va parfaitement avec la musique, YOU WIN !

La musicalité gagne sur la technique sorry…

 

Tu n’es pas obligé de créer ta chorégraphie dans l’ordre.

Tu peux avoir une idée sur les 5 premières secondes puis sur les 8 temps au milieu de la musique.

Créer une chorégraphie c’est comme un grand puzzle, tu as des pièces étalées sur toute la table et en les assemblant ensemble ça te crée une photo de chatons complète.

Compose les moments qui te viennent plus facilement et assemble tout ça après.

Ne néglige pas les moments plus lents de la musique. Ta chorégraphie doit déchirer, autant sur les gros sons de batteries que sur ce petit interlude calme.

 

Tente des mouvements que tu n’as jamais fait avant.

La création d’une chorégraphie est le bon moment pour s’essayer à des mouvements que l’on ne maîtrise pas bien.

Essaye ce tour ou cette figure au sol que tu as vu hier et que tu as envie d’essayer.

Créer une chorégraphie c’est fun donc fais toi plaisir, essaye des trucs.

Si tu sens que tu répètes trop souvent les mêmes mouvements et que tu n’as pas d’inspiration aujourd’hui, souviens-toi que tu peux toujours compter sur la règle des Niveaux / Directions / Energies. Je t’explique mieux ce que c’est ici : Comment devenir meilleur en Freestyle.

Le but est de jouer sur ces 3 points pour être sur de ne pas créer une chorégraphie trop répétitive et fade.

 

Etape 5 : Nettoie tes mouvements

comment-creer-choregraphie-6-etapes-nettoie-tes-mouvements

 

Une fois que tu as ta chorégraphie complète, c’est le moment de nettoyer tes mouvements.

Nettoyer tes mouvements veut dire travailler sur leur précision. (Si tu pensais qu’on allait les nettoyer avec du savon tu t’es trompé…)

Tu as fini de composer ta chorégraphie donc tu peux maintenant te concentrer sur les détails.

Revois chaque mouvement en faisant attention à la précision de tes gestes.

C’est à ce moment que ton miroir devient important ! Il n’y a que comme ça que tu peux voir ce que donne tes mouvements et les corriger si il y a besoin.

Tout doit être clean : la tenue de tes doigts, la position de ton visage, ton regard, tes pieds. Tout compte au niveau du rendu final de ta chorégraphie.

Et ne fais pas tes mouvements à moitié. Si as décidé de faire un saut au milieu de ta choré, saute le plus haut possible. Si tu fais une vague, le passage des doigts, par le bras, le coude, jusqu’à l’épaule doit être parfait.

Il ne faut jamais négliger les détails qui font toute la différence.

 

Répète ta chorégraphie encore et encore jusqu’à ce que ton esprit et ton corps la connaisse par coeur.

La répétition fait parti du travail du danseur. Le seul moyen de rendre tes mouvements naturels est de les répéter beaucoup, énormément, à la folie.

 

Etape 6 : Fais toi plaisir sur l’interprétation

comment-creer-choregraphie-6-etapes-fais-toi-plaisir-interpretation

 

A cette étape, tu as une chorégraphie complète et tes mouvements sont propres, mais où est la vie de ta danse ? Où est le fun ?

C’est le moment de travailler ton interprétation ! Toi, autant que ton public (si tu montres ta chorégraphie à des gens) doivent ressentir quelque chose quand tu danses.

Pour créer une chorégraphie à s’en hérisser les poils, deux points sont importants.

 

Joue sur les énergies.

La musique possède déjà des changements d’énergie que tu peux reprendre.

C’est pour ça que je te dis de toujours commencer par la musique. Si tu la suis, ta danse va naturellement changer d’énergie au bon moment.

Tu ne veux pas créer une chorégraphie plate qui manque de vie.

Pour cela, tu dois jouer sur les énergies en passant d’un mouvement fluide à un mouvement sec, d’un mouvement rapide à un mouvement lent.

En faisant ça, tu es sûr de créer une chorégraphie intéressante à regarder.

 

Tu peux être qui tu veux quand tu danses.

On l’a déjà vu quand on voulait devenir plus confiant quand on danse, mais il est toujours bon de se le rappeler.

Le plus dur au moment final est de savoir comment interpréter cette chorégraphie que tu as mis si longtemps à créer.

C’est le moment le plus délicat mais finalement c’est celui où tu es le plus libre de faire ce que tu veux. Tu choisis d’être qui tu veux et tu n’as plus qu’à t’amuser avec ta chorégraphie. Ne jamais oublier que la danse c’est d’abord pour t’amuser !

Si tu interprètes un personnage comme un ninja, une princesse ou un astronaute, fais le à fond.

Et ne néglige pas ton regard et visage ! Ne passe pas toute ta chorégraphie à fixer le sol, cela ferait perdre tout l’intérêt de ta chorégraphie. Ce serait dommage de gâcher ton travail pour quelque chose de simple.

Garde la tête haute et pose ton regard. Si tu es à l’aise, n’hésite pas à faire des mimiques avec ton visage : sourire, fermer les yeux, avoir l’air sérieux, etc.

Ca prend du temps mais à force de t’entraîner, tu vas devenir plus à l’aise et l’interprétation sera une étape fun à faire.

 

 


A toi de jouer maintenant, crée nous une chorégraphie de dingue !

Créer de bonnes chorégraphies demandent de l’entraînement. Ce ne sera jamais parfait du premier coup.

Tu peux toujours améliorer ta chorégraphie quand tu vois que certaines parties ne fonctionnent pas ensemble ou ne te plaisent pas.

Une bonne façon de prendre du recul sur ton travail est de te filmer quand tu finis ta choré et de la regarder quelques jours plus tard pour voir ce qui va ou ne va pas.

Mais ne te prend pas trop la tête, ta chorégraphie ne sera jamais parfaite.

Un moment tu dois te dire que ta chorégraphie est TERMINEE. Tu feras mieux sur la prochaine de toute façon !

Tu peux déjà être fier de ce que tu as créé !

 

 

Chacun a sa propre façon de faire, dis nous en commentaire comment tu crées tes chorégraphies !

 

Partager l'article
2 réponses
  1. Naj
    Naj dit :

    Merci beaucoup les conseils sont pertinent et très utile pour moi je pense que mes vidéo seron meilleur .je conte commencé mes vidéo la semaine prochaine merci

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire